Archives par mot-clé : Philosophie

Fiches de révision – Philosophie – La conscience et l’inconscient, par Massaouda LESTENAU

  1. La conscience

 

Définition

L’usage ancien du mot concerne l’intériorité morale, comme par exemple chez Rabelais, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». C’est Descartes qui donne au mot conscience le sens de connaissance, Continuer la lecture de Fiches de révision – Philosophie – La conscience et l’inconscient, par Massaouda LESTENAU

Fiches de révision – Philosophie – Autrui, par Bala BOULAMA

Philosophie.

Autrui

Bibliographie : Sartre la honte ; Lévi-Strauss Le rejet d’autrui ; Merleau Ponty Des semblables dissemblables ; Sartres L’intersubjectivité ; Arendt C’est a autrui que nous relevons qui nous sommes.

Point de vue biologique : Un être vivant, vécu d’abord comme étant un étranger. Ex : les Grecs désignaient les barbares ceux qui ne parlaient pas grecs. Par nature on se méfie d’autrui. Continuer la lecture de Fiches de révision – Philosophie – Autrui, par Bala BOULAMA

Fiches de révision – Philosophie – Le travail, par Meriem EL AIDER

Le Travail

El Aider Meriem

Le travail désigne l’activité par laquelle l’homme transforme la nature. C’est à travers le travail qu’il parvient à subvenir à ses besoins, à se construire, construire sa vie et donner un sens à celle-ci.

Le travail proprement humain :

Selon le mythe exposé dans le Protagoras de Platon, l’homme est à l’origine l’être le plus démuni et le plus faible .En offrant aux hommes le don d’invention technique volé Prométhée renverse la situation. Les outils et les savoir-faire dont l’homme se dote à volonté lui permettent non seulement de survivre, mais aussi d’exploiter la nature à son profit, pour accroître ses satisfactions et sa liberté. Continuer la lecture de Fiches de révision – Philosophie – Le travail, par Meriem EL AIDER

ANTHOLOGIE – 1759, VOLTAIRE, Candide ou l’optimisme. « Le nègre de Surinam. »

« C’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. »

 « […] En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n’ayant plus que la moitié de son habit, c’est-à-dire d’un caleçon de toile bleue ; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1759, VOLTAIRE, Candide ou l’optimisme. « Le nègre de Surinam. »