Archives par mot-clé : destruction

COMPOSITION Histoire Première “La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) : une guerre d’anéantissement.”

COMPOSITION

 La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) : guerre d’anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. 

Vous montrerez dans quelles mesures on peut affirmer que la Seconde Guerre mondiale fut une guerre d’anéantissement. Vous réserverez un moment particulier de votre réflexion à l’analyse de la destruction des juifs et des Tziganes d’Europe. 

                 La Seconde Guerre mondiale (1939-19145) est une guerre d’anéantissement caractérisée par la forte proportion des civils parmi les victimes de guerre (entre 55% et 65% selon les régions) et par le génocide perpétré par les nazis et leurs alliés contre les juifs et les Tziganes. Continuer la lecture de COMPOSITION Histoire Première “La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) : une guerre d’anéantissement.”

DEVOIRS & CORRECTIONS – COMPOSITION Histoire, Première, “Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (1945-1947)”.

« Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (1945 – 1947) »

Correction de la composition d’Histoire. / Plan détaillé. 

▐ INTRODUCTION

                La 2 septembre 1945 le Japon capitule devant les puissances occidentales. Le même jour le Vietnam d’Hô-Chi-Minh proclame son indépendance profitant de l’affaiblissement de la France, puissance de tutelle. Ainsi le même jour un monde nouveau s’ébauche sur les ruines d’un monde ancien :  Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – COMPOSITION Histoire, Première, “Le bilan de la Seconde Guerre mondiale (1945-1947)”.

2001 – Kossi EFOUI, La fabrique des cérémonies.

« Les signes de la géographie. »

 « […] Les pays, à l’époque, avaient gardé leurs noms. Les villes aussi. C’était avant la grande déflagration qui avait fondu les frontières et dissous les noms. C’était avant ce temps où les villes tombaient en quelques heures entre les mains de ceux-ci, puis retombaient en quelques jours aux mains de ceux-là. Et ceux-ci et ceux-là étaient devenus si nombreux que les villes s’étaient mises à tomber toutes seules, Continuer la lecture de 2001 – Kossi EFOUI, La fabrique des cérémonies.