Collège – Cycle 4 – Classe de troisième – Histoire, “Rivalités et conflits dans l’après « Guerre froide » (1991-2016).”

3e – HISTOIRE – (20)  Rivalités et conflits dans l’après « Guerre froide » (1991-2016).

L’ORDRE BIPOLAIRE HÉRITÉ DE L’APRÈS « GUERRE FROIDE » A LAISSÉ LA PLACE À UN MONDE LIQUIDE. L’AMENUISEMENT DE L’HYPER-PUISSANCE AMÉRICAINE (1991-2001), SA DÉCRIDIBILISATION APRÈS LA POLITIQUE UNILATÉRALE (2001-2008) N’ONT PAS ÉTÉ SUIVIES D’UN NOUVEL ORDRE MONDIAL.  

La crise, dont Daech est le nom, et qui déstabilise gravement les États du Proche et du Moyen Orient est emblématique des enjeux locaux, régionaux et mondiaux posés par l’absence d’une gouvernance mondiale.

Le Nord de l’Irak et de la Syrie sont sous le contrôle de l’Organisation de l’État Islamique (Daech), groupe terroriste (Irak, 2006). Daech s’est emparé (2013) de grandes agglomérations syriennes et irakiennes (Rakka en Syrie, Faloudja et Mossoul en Irak). Daech a proclamé la renaissance du Califat et entamé la destruction du patrimoine culturel antéislamique (Antiquités perses de Mossoul, 2014, site de Palmyre, 2016). Daech commandite des attentats suicides en Irak, en Syrie, dans le Sahel (Allégeance de Boko Haram, 2015), en Europe (France, 2015 et 2016). Les territoires sous son contrôle sont gérés comme un État : l’Organisation de l’État Islamique prélève des impôts sur les personnes et les entreprises, y compris étrangères, payent des fonctionnaires, assure la police et fait régner la loi islamique (Charia). Les prisonniers de guerre sont exécutés de manière cruelle (Crucifixion, personnes enfermées dans des cages et brûlées vives) afin de tétaniser l’opinion mondiale et de terroriser les populations qui vivent sur son sol. Des milliers de jeunes extrémistes du monde entier rejoignent les brigades combattantes de Daech en Syrie (Près de 3 000 Français y sont allés et/ou y sont encore). Daech utilise les forums de discussion Internet, dispose d’une agence de presse et de chaînes de télévision sur le Net qui assurent sa propagande. L’État fédéral irakien, le Gouvernorat kurde du Kurdistan irakien et le régime dictatorial de Bachar AL-ASSAD en Syrie sont très gravement déstabilisés par la guerre terroriste menée par Daech depuis 2006.

Daech est le produit d’une déstabilisation d’un quart de siècle de la région, des faillites des puissances régionales, des appareils d’État nationaux mais aussi de l’absence d’une gouvernance politique mondiale. La Guerre du Golfe (1990-1991), puis la Guerre d’Irak (2003) menés par des coalitions contre le régime sanguinaire de Saddam Hussein ont entraîné la destruction de l’État, déjà usé par la dictature et la guerre Iran-Irak (1980-1988). Le Premier Ministre AL MALIKI s’est emparé des ressources du pays, marginalisant les Sunnites. La partition du pays et la création (1991) d’un Kurdistan au Nord ont aggravé la déliquescence du régime. La Turquie islamiste de ERDOGAN a financé Daech, en achetant le pétrole et en laissant le trafic d’armes se généraliser sur la frontière. L’Arabie saoudite, grande puissance régionale, a financé les 1ers pas de Daech, trop heureuse de contrer le régime chiite irakien proche de Téhéran. En retour l’Iran a été insensible à la gestion chaotique de l’Irak, couvrant ses alliés chiites. Le « Printemps arabe » (2011) en Syrie, vite récupéré par des organisations terroristes sunnites (Front Al-Nosra) a accéléré la décomposition sécuritaire d’une région déjà gravement affaiblie par les sécheresses à répétition, donnant la profondeur de champs qui manquait à Daech. L’immaturité diplomatique de la Chine l’a conduit à soutenir le régime meurtrier de Bachar AL-ASSAD, parce que l’Union Européenne et les États-Unis voulaient son départ, la Russie de POUTINE a soutenu son allié arabe traditionnel afin de conserver des bases militaires en Méditerranée.

Délitement des appareils d’État, impérialismes régionaux et mondiaux, appât du gain, résurgence du sentiment religieux, crise climatique global, la crise en Irak et en Syrie symbolisée par Daech réunit les grandes logiques de tensions et de conflits du monde d’après la « Guerre froide ».

ŒUVRES TÉMOIGNAGES

BIGELOW (Bridget), Zero Dark Thirty, 2012, film, la traque contre Oussama Ben Laden et son exécution par la CIA.

DATES REPÈRES

1991 Guerre du Golfe – 1994 Génocide au Rwanda – 2001 Attentats de masse contre les États-Unis – 1998-2008 1ère Guerre mondiale africaine – 2003 Guerre d’Irak – 2008 Crise financière mondiale – 2015 « Sahelistan ».

PERSONNALITÉS DE PREMIER PLAN

BUSH (George Walker), Président américain, républicain, organise la guerre contre le terrorisme – BEN LADEN (Oussama), terroriste saoudien, financier des attentats contre les États-Unis en 2001 – OBAMA (Barak Hussein) Président américain, isolationniste, il promeut une politique internationale collégiale.

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word:

HISTOIRE_20_Crises_post_Guerre-froide_1991-2016

Articles complémentaires :

Cliquez ICI pour accéder au programme d’Histoire de la classe de troisième.

Cliquez ICI pour accéder au programme de Géographie de la classe de troisième.

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Nouvelles conflictualités”.

 

Print Friendly, PDF & Email