CORRECTION DE DEVOIR – COMPOSITION HISTOIRE, classe de Première ES/L: “La guerre au XXe siècle”

« Guerres mondiales et espoirs de paix au XXe siècle en Europe. »

Dans quelles mesures peut-on affirmer que le bilan effroyable des deux guerres mondiales (1914-1919 et 1937-1945) a permis aux Européens d’incarner leurs espoirs de paix dans des institutions efficaces, capables d’assurer la sécurité collective ? 

I. LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE (1914-1919), UNE GUERRE TOTALE MARQUÉE PAR LA BRUTALISATION DES COMBATTANTS ET DES CIVILS.

Quelles paix peuvent naître de peuples brutalisés par une guerre totale ? 

1. La Première Guerre mondiale (1914-1919), une guerre totale. 

Quelles sont les caractéristiques d’une guerre totale comme la Première Guerre mondiale ? 

 1°) Un bilan humain et matériel effrayant

2°) Comprendre l’ampleur du bilan : causes techniques et idéologiques.

   1/ Les causes techniques et scientifiques : une guerre industrielle.

   2/ Les causes idéologiques : le nationalisme xénophobe de la « Belle époque ».

2. L’expérience combattante dans la Première Guerre mondiale : la brutalisation des combattants et des civils. 

Qu’est-ce qui caractérise l’expérience combattante pendant la Première Guerre mondiale ? 

1°) La brutalisation des combattants pendant la Première Guerre mondiale.

1/ L’expérience combattante marquée par l’ultra violence.

2/ Les témoignages troublés et troublants des combattants. Blaise CENDRARS et Ernst JÜNGER.

2°) La brutalisation des populations civiles pendant et après la Première Guerre mondiale.

1/ La brutalisation des populations civiles pendant la Première Guerre mondiale : le génocide arménien.

  2/ La brutalisation des populations civiles après la Première Guerre mondiale : les lois liberticides.

3. 1919 – 1939 : l’Entre-deux-guerres, une période de paix ? 

La période qui couvre en Europe les 20 ans qui séparent la Première Guerre mondiale de la Seconde sont traditionnellement considérés comme une période de relative accalmie : qu’en est-il dans les faits ? 

 1°) La Société Des Nations (SDN), une volonté américaine sans les Américains.

 1/ Le Traité de Versailles (1919) une paix des vainqueurs ?

2/ L’isolationnisme américain, l’isolement français.

2°) Les guerres de l’Entre-deux-guerres.

 1/ Les guerres civiles européennes : massacres en Ukraine, guerre civile espagnole…

  2/ Les guerres coloniales : guerre du Riff, invasion de l’Éthiopie, conquête de la Chine par le Japon.

II. LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1937-1945), UNE GUERRE D’ANÉANTISSEMENT QUI DONNE NAISSANCE À UN NOUVEL ORDRE MONDIAL.

L’Organisation des Nations Unies (ONU), née de la Seconde Guerre mondiale sur les échecs supposés de la SDN, incarne la volonté des vainqueurs de bâtir un nouveau système international : comment comprendre qu’une guerre d’anéantissement ait permis l’avènement de la sécurité collective dans le monde ? 

1. 1937 – 1945 : la Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement. 

La Seconde Guerre mondiale est comme la Première Guerre mondiale une guerre totale : mais la violence des combats et l’ampleur des pertes s’expliquent surtout parce qu’il s’agit d’une guerre d’anéantissement : qu’est-ce qu’une guerre d’anéantissement ?

1°) La Seconde Guerre mondiale est une guerre totale et une guerre d’anéantissement.

1/ Une guerre totale d’une ampleur sans précédent. Bilan de la Seconde Guerre mondiale.

2/ Une guerre d’anéantissement est une guerre idéologique : la « guerre éclair », présupposés et conséquences.

2°) Deux études de cas : Hiroshima et Katyn sont-ils des événements de même nature ?

2. La destruction des Juifs et des Tziganes d’Europe, symbole de la terreur nazie en Europe. 

1°) Les mécanismes de la destruction des Juifs et des Tziganes d’Europe.

1/ L’idéologie raciste des nazis.

2/ De la « Shoah par balles » aux camps d’extermination.

2°) Auschwitz : le symbole de la politique génocidaire des Nazis.

1/ Un des camps de la machine génocidaire nazie.

2/ Le laboratoire de l’extermination de masse.

3. Le système international des vainqueurs, facteur de paix ? 

En 1945, le monde est ruiné, les grandes puissances européennes déconsidérées : quel ordre international mettre en place afin de garantir la stabilité politique et économique qui fait défaut depuis la « Belle époque » ? 

1°) Stabilité financière, sécurité collective et développement économique : les piliers du nouvel ordre international.

1/ L’Organisation des Nations Unies (ONU) et la sécurité collective dans le monde.

2/ Les institutions de Brettons Wood (FMI, WBG) au service de la stabilité financière et du développement.

2°) Les germes de dissensions : 1945 – 1947

1/ Nuremberg et le Tribunal Militaire International de Nuremberg (1945-1946) : dernière alliance américano-soviétique.

2/ La mainmise soviétique sur l’Europe de l’Est et le « Rideau de fer » et le discours de Fulton. 1946

En dépits des tensions qui s’accroissent entre les États-Unis et l’URSS, l’ONU incarne en 1945 un ordre politique et économique sûr, essentiellement parce que les États exsangues sont convaincus des bienfaits de la paix.

© Erwan BERTHO (Révision 2017)

→ Pour téléchargez le document principal ci-dessous:

4.2-BAC_BLANC_N°1_DST_N°5&6-Guerres mondiales et espoirs de paix au XXe siecle en Europe Plan détaillé

Autour de la question :

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Guerres mondiales et espoirs de paix au XXe siècle”.

Print Friendly, PDF & Email