DEVOIRS & CORRECTIONS – Analyse de deux documents d’Histoire, Seconde, “L’affirmation du pouvoir royal en France.” Feuille-sujet

HISTOIRE – GÉOGRAPHIE

ÉTUDE DE DOCUMENTS D’HISTOIRE

L’affirmation du pouvoir royal en France XVIe siècle – XVIIIe siècle

Consigne : 

Vous montrerez dans quelles mesures ces deux documents témoignent du processus de renforcement du pouvoir royal en France depuis le début de la Renaissance ? 

Document 1. « Les principes de l’absolutisme selon Louis XV, roi de France (1715-1774) »

En 1766, Louis XV se rend au Parlement de Paris, excédé par les refus répétés des parlementaires de faire enregistrer ses édits : phénomène exceptionnel que la présidence du Parlement de Paris par le roi de France, le roi tance ses magistrats et cette séance de réprimande publique a été appelée « séance de la flagellation ».  Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – Analyse de deux documents d’Histoire, Seconde, “L’affirmation du pouvoir royal en France.” Feuille-sujet

DEVOIRS & CORRECTIONS – Analyse de deux documents d’Histoire, Seconde, “L’affirmation du pouvoir royal en France.” Correction

HISTOIRE – GÉOGRAPHIE

ÉTUDE DE DOCUMENTS D’HISTOIRE / CORRECTION

L’affirmation du pouvoir royal en France XVIe siècle – XVIIIe siècle

Consigne : 

Vous montrerez dans quelles mesures ces deux documents témoignent du processus de renforcement du pouvoir royal en France depuis le début de la Renaissance ? 

                               Le XVIIIe siècle français bruisse de cris d’orfraies dénonçant le « despotisme » : derrière ce mot, se cache deux réalités distinctes et parfois antagonistes. D’une part une critique de l’arbitraire royal, manifesté en France par l’existence des Lettres de cachet qui permettent aux autorités royales de faire emprisonner à peu près n’importe qui sans avoir à rendre compte à la justice ordinaire. D’autre part la critique du renforcement du pouvoir administratif de la monarchie. Se développe depuis la Renaissance et notamment l’ordonnance de Villers-Cotterêts (1539) une administration royale qui passe au dessus des coutumes et des usages et impose une manière de faire « française » et centralisée : cela choque les consciences autant que les embastillements.

                Ce renforcement du pouvoir royal sur la longue durée se voit dans l’extrait du discours de LOUIS XV à son Parlement de Paris, le plus grand de France, lors de la séance dite « de la flagellation » (3 mars 1766) où le roi vient faire enregistrer de force ses édits que les magistrats avaient refusé d’accepter comme lois du royaume. Ce renforcement du pouvoir royal se voit aussi dans l’extrait du Tableau de Paris (1782-1788) de Louis Sébastien MERCIER, célèbre politiste du Paris populaire, qui montre aussi combien cette monarchie qu’on dit « absolue » restait restreinte par des contre-pouvoirs.

                Dans quelles mesures peut-on affirmer que le discours lors de « la séance de la flagellation » par LOUIS XV et le Tableau de Paris de Louis Sébastien MERCIER témoignent du processus de renforcement du pouvoir royal en France depuis le début de la Renaissance ? 

                Ils témoignent incontestablement d’un renforcement sur le temps long du pouvoir monarchique en France depuis le début de la Renaissance (I.) mais ils en montrent aussi les limites (II.) loin du portait facilement fantasmé d’une monarchie qui se rêve absolue. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – Analyse de deux documents d’Histoire, Seconde, “L’affirmation du pouvoir royal en France.” Correction