Collège – Cycle 4 – Classe de troisième – Géographie – Relations entre les aires urbaines et réseaux urbains en France aujourd’hui.

3e – GÉOGRAPHIE – (3) Aires d’influences urbaines et réseaux urbains en France.

L’AIRE URBAINE DE PARIS, LE « RÉGION PARISIENNE », EST À LA TÊTE DU RÉSEAU URBAIN FRANÇAIS. ELLE EST CEPENDANT EN MARGE DE LA MÉGALOPOLE EUROPÉENNE, LE PRINCIPAL RÉSEAU URBAIN CONTINENTAL. CELA NE L’EMPÊCHE PAS D’ÊTRE UN DES ÎLOTS PRINCIPAUX DE L’ARCHIPEL MÉGALOPOLITAIN MONDIAL (AMM). 

Les aires d’influences urbaines sont constituées d’espaces complémentaires aux physionomies très diverses. Elles sont intégrées dans des réseaux plus vastes, aux échelles nationales, continentales et mondiales.

La région parisienne domine le réseau urbain français. L’aire d’influence urbaine de Paris s’étend sur le quart Nord-Est du territoire français, excepté le Nord polarisé par Lille et le grand Est polarisé par Strasbourg. De Poitiers au Sud-Ouest à Amiens dans le Nord, et de Cherbourg en Normandie à Châteauroux dans le Sud, les métropoles sont de rang modeste, écrasées par la toute puissance de Paris. On a longtemps parlé de Paris et le désert français (Jean-François GRAVIER, 1947) pour dénoncer la macrocéphalie française. Paradoxe et dilemme français, la région parisienne écrase ses rivales mais reste de taille très modeste à l’échelle mondiale (Tokyo compte 34 millions d’habitants, New York près de 17). Les pouvoirs publics ont favorisé le développement des aires d’influence urbaine de périphérie (Bordeaux, Nantes, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Montpelliers et Toulouse) qualifiées de « métropoles d’équilibre. La décentralisation a favorisé les villes de Bordeaux (École Nationale de la Magistrature), Lyon (ENS, École de Santé des Armées), Nantes (Services administratifs du Ministère des Affaires Étrangères), Strasbourg (École nationale d’Administration, ENA). Mais seules Marseille (3e port européen, spécialisé dans les hydrocarbures) et Lyon (Capitale européenne de la Chimie pharmaceutique et industrielle) et Lille dépassent le million d’habitants. L’Union Européenne a favorisé aussi le développement de ces métropoles de périphérie : Airbus est installé à Toulouse, le Parlement européen à Strasbourg et Interpol à Lyon.

Le réseau urbain européen est dominé par la « dorsale européenne » que l’on appelle la mégalopole européenne : elle s’étend de Londres à Milan et suit grossièrement le bassin du Rhin de Rotterdam (Pays-Bas) à Francfort (Allemagne) et Bâle (Suisse). Paris est excentrée et ne fait pas partie de la mégalopole européenne, même si les aires d’influence urbaine de Lille, Strasbourg et Lyon y sont très bien intégrées. Marseille, concurrencée par le port de Gêne en Italie et de Barcelone en Espagne, s’ouvre essentiellement au trafic maritime méditerranéen, en direction du Maghreb et de l’Algérie plus particulièrement. Les projets d’infrastructures (Tunnel sous les Alpes, lignes TGV de Rotterdam à Séville) tentent cependant d’arrimer plus étroitement les capitales européennes de la façade atlantique et méditerranéenne au dynamisme de la mégalopole européenne. Paris, ville mondiale, constitue à l’échelle mondiale un des îlots majeurs de l’Archipel Mégalopolitain Mondial (AMM, Olivier DOLLFUS, 1992). Les villes mondiales, concentration très dense du tertiaire rare (le « quaternaire »), sont bien plus intimement liées entre elles qu’elles ne le sont avec leur périphérie proche. Elles connaissent de ce fait un développement quasiment hors-sol, les liens de complémentarité s’effectuant à l’échelle mondiale, et non à l’échelle locale.

L’aire d’influence urbaine de Paris domine et souvent écrase le reste du réseau urbain français : située en extrême périphérie de l’Europe rhénane elle ne concoure que très peu au dynamisme de la mégalopole européenne. En revanche elle est un des pôles urbains majeurs dans le monde.

LIEUX & ESPACES SYMBOLIQUES

PORT DU HAVRE, Normandie, avant-port de Paris, modernisé pour le trafic des porte-conteneurs géants, il assure à l’aire urbaine de Paris une façade maritime et donc une ouverture commerciale privilégiée sur le Reste du Monde.

CHIFFRES REPÈRES

4 villes sont considérées comme des villes mondiales : New York, Tokyo, Londres et Paris – 3 mégalopoles : la Megalopolis, la mégalopole japonaise et la mégalopole européenne – 1 Triade constituée de l’Amérique du Nord, de l’Europe de l’Ouest et de l’Asie de l’Est domine le monde économique.

NOTIONS CLÉS

AMM Archipel mégalopolitain Mondial, réseau des villes globales à l’échelle mondiale – RÉSEAU URBAIN Relations établies entre le ou les principaux pôles et les villes qui en dépendent – MÉGALOPOLE Très grande métropole, aires urbaines qui rayonnent à l’échelle de la planète.

Cliquez ICI pour accéder au programme de Géographie – Classe de troisième.

Cliquez ci dessous pour télécharger le document au format Microsoft Office Word:

geographie_3_resaux_urbains_france

Cliquez ICI pour accéder au programme d’Histoire – Classe de troisième.