Archives par mot-clé : Nouveau Baccalauréat 2021

Tale- GÉOGRAPHIE (2), Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulation

Tale– GÉOGRAPHIE (2), Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulation

Les espaces maritimes sont des vecteurs essentiels de la mondialisation (cours 1). Les États et les FTN cherchent à contrôler les points de passage stratégiques qui structurent les mers et les océans et à exploiter les ressources qui vivent ou gisent dans ces espaces afin de développer leurs activités et d’affirmer leur puissance. Les communautés installées sur les littoraux, les touristes et les militants écologistesont des représentations et des pratiques spatiales différentes et parfois contradictoires. Tous ces acteurs cherchent à s’approprier, symboliquement et concrètement, les espaces maritimes. Mers et océans ne sont donc pas uniquement des supports de la mondialisation. Ce sont des milieux fragiles et des territoires aux forts enjeux géopolitiques. Comment protéger et réguler les usages des mers et des océans ? Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (2), Mers et océans : entre appropriation, protection et liberté de circulation

Tale – HISTOIRE (9), La France dans la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). 

Tale – HISTOIRE (9), La France dans la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). 

                                La France est double pendant la Seconde Guerre mondiale : la France de Vichy s’allie aux forces de l’Axe et mène une politique de collaboration d’État qui montre l’adhésion d’une partie des élites françaises aux idéaux de l’extrême-droite moderne, xénophobe, antidémocratique et antisémite. La « France Libre », marginale, se range aux côtés des forces alliées : elle y apporte surtout les richesses en hommes et en matières premières de son empire. Comment comprendre cette fracture au sein des élites et de l’opinion publique françaises ? Continuer la lecture de Tale – HISTOIRE (9), La France dans la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). 

Tale- GÉOGRAPHIE (3), La France, une puissance maritime ?

Tale– GÉOGRAPHIE (3), La France, une puissance maritime ?

La puissance, catégorie d’analyse centrale en géopolitique, désigne la capacité, de faire respecter sa volonté. Les États capables d’imposer leur une autorité dans un champ de volontés contradictoires. Dès la Belle époque, les précurseurs anglo-saxons de cette discipline[1] ont montré que la puissance a toujours une dimension maritime. La France est ceinturée de mers (mer du Nord, Manche, océan Atlantique, mer Méditerranée) et dispose de nombreux territoires ultramarins qui lui garantissent un accès vers des espaces maritimes stratégiques (la Guyane et les Antilles vers les Caraïbes et le Golfe du Mexique, Mayotte et la Réunion vers le canal du Mozambique et l’océan Indien, la Polynésie française, La Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna vers l’océan Pacifique). Dans quelles mesures peut-on dire que la France est une puissance maritime ? Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (3), La France, une puissance maritime ?

Tale- GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Tale– GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Dans le film les dieux sont tombés sur la tête (1980), le réalisateur sud-africain Jamie US raconte l’arrivée d’une bouteille de Coca-Cola, tombée du ciel et considérée comme un présent des dieux, dans une tribu du désert du Kalahari vierge de tout contact extérieur. La possibilité qu’il existe encore des communautés coupées du monde, très mince en réalité, fait fantasmer les explorateurs et les journalistes (voir les Sentinelles des îles Andaman dans l’océan Indien). Le portrait d’Isookanga, jeune pygmée qui découvre l’Internet et avec lui les perspectives d’enrichissement immédiat que promettent les mille variantes de la mondialisation, proposé par l’auteur congolais In Koli Jean Bofane dans Congo Inc., le testament de Bismarck (2014) est bien plus proche de la réalité. Aujourd’hui, l’ensemble des individus et des territoires sont concernés par la mondialisation. Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles

Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles

La mondialisation accentue les fractures territoriales et les inégalités socio-spatiales à toutes les échelles (voir cours 4), génère des frustrations et des convoitises qui entraînent des conflits. Dans quelles mesures les flux générés par la mondialisation (investissements, flux de marchandises, mobilités….) et la création d’organisations supranationales, favorisent la coopération et l’émergence d’ensembles régionaux ? Nous vous proposons dans ce cours des développements centrés sur l’Amérique. Deux fiches de lecture vous permettront d’avoir des éléments sur l’Asie. Dans un prochain chapitre nous travaillerons sur l’Europe. Continuer la lecture de Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles