REPÈRES DE GÉOGRAPHIE – Les indicateurs de développement, “Le coefficient de Gini et le ratio de Palma”

REPÈRES DE GÉOGRAPHIE

Les indicateurs statistiques de la richesse et du développement

3. Le coefficient de GINI & ratio de PALMA*

*Liste extraite du Rapport mondial sur le développement humain, 2018, du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), données statistiques de 2017. 

**BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud, pays émergents à investissements spéculatifs. 

Méthodologie : 

Comment sont construits ces deux indicateurs ? Les deux indicateurs mesurent tous deux les inégalités dans la distribution des revenus. Le coefficient de GINI mesure les inégalités de revenus en tenant compte de la totalité des revenus distribués et en la comparant à une situation d’égalité de distribution des revenus : plus le coefficient s’approche de 100, plus la société est inégalitaire, plus le coefficient s’approche de 0 plus elle est égalitaire. Tandis que le ratio de PALMA mesure les inégalités de distribution des revenus entre les 10% les plus riches et les 40% les plus pauvres, omettant volontairement les classes moyennes et se focalisant sur la confrontation entre les « riches » et les « pauvres » pour donner un ratio parlant. 

Lecture :

Le 113ième pays dans la liste décroissante des IDH, l’Afrique du Sud est un pays très inégalitaire : le coefficient de GINI est de 63 (Sur un maximum observé au Lesotho de 63,2), et les 10% les plus riches reçoivent 7 fois plus de revenus que les 40% les plus pauvres comme le montre le ratio de Palma. 

Commentaire : 

Si le coefficient de GINI est plus fin, sa construction arithmétique complexe en limite sa compréhension : le ratio de Palma est plus direct alors même qu’il ne remet pas en cause les grandes hiérarchies établies par le coefficient de GINI. Ces deux indicateurs sont pourtant dépendant des déclarations de revenus, donc de la fiabilité des administrations fiscales des pays concernés : dans le pays qui compte le plus de millionnaires et de milliardaires au monde, la République Populaire de Chine (RPC), qui peut réellement croire que les 10% les plus riches ne reçoivent que deux fois plus que les 40% les plus pauvres alors même que le PIB/hab./an/PPA/US$ est à peine supérieur à la moyenne mondiale … pour le 2ième PIB de la planète ? On pourrait faire la même remarque pour l’Algérie à la caste dirigeante kleptocrate…

© Erwan BERTHO (2020)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

3._REPERES-DE-GEOGRAPHIE_indicateurs-developpement_GINI

 

Print Friendly, PDF & Email