DEVOIRS & CORRECTIONS – Plans détaillés, “L’ouverture atlantique des Européens” Correction avec conclusion rédigée

QUESTION PROBLÉMATISÉE

HISTOIRE

Thème II – « XVe siècle – XVIIe siècle : un nouveau rapport au monde, un temps de mutations intellectuelles. »

Chapitre 4 « L’ouverture atlantique : les conséquences de la découverte du Nouveau Monde ». 

INTRODUCTION : 

                Dans quelles mesures on peut affirmer que l’ouverture atlantique de l’Europe aux XVe et XVIIe siècles constitue pour elle un bouleversement dans son rapport au monde ?

I. XVe siècle – XVIIe siècle, enjeux et modalités de l’ouverture atlantique : des épices à l’empire, les balbutiements de la mondialisation ? 

Dans quelles mesures peut-on affirmer que la quête des épices d’Asie entraîne la construction progressive d’un empire colonial européen en Amérique ? 

1. Les enjeux de l’ouverture atlantique des Européens aux XVe et . XVIIe siècle : quête des épices et construction d’un empire colonial américain. 

1°) Les épices de l’Asie : à la recherche des « Merveilles » de Marco POLO.

      • Le Livre des Merveilles, 1298, de Marco POLO et Rustiscello de Pise, succès du Moyen Âge abondamment annoté par Christophe COLOMB relate les richesses de l’Asie
      • Le lent contournement de l’Afrique : (1434) le cap Bojador franchi par EANES, le Cap de Bonne Espérance (1488) par Bartolomeu DIAS.
      • Vasco de GAMA en Inde (1498), ALBUQUERQUE à Malacca (1511) et Macao (1513) MAGELLAN entame la 1ère circumnavigation (1519-1522)

2°) Le « Nouveau Monde » produit de l’avidité et de la foi.

      • Hernan CORTÈS conquiert le Mexique (1519), Francisco PIZZARO conquiert l’empire INCA (1530), en 1543 Tanegashima (Japon) est atteint.
      • Reconquista (1492) et prendre les Turcs à revers en faisant alliance avec le « Prêtre Jean », CHARLES QUINT prend Tunis (1535), échoue devant Alger (1541).
      • Bulles papales qui consacrent les découvertes comme terres à convertir. Ex. Bulle Aeterni Regis du Pape Sixte IV (1481) qui soutient les prétentions portugaises.

2. Les modalités de l’ouverture atlantique des Européens aux XVe et XVIIe siècle : révolutions technique et intellectuelle de la Renaissance européenne. 

1°) L’ouverture atlantique des Européens : le produit de révolutions techniques et intellectuelles.

      • Une révolution technique : le gouvernail d’étambot, l’astronomie arabe, les compilations des textes anciens (PTOLÉMÉE, ÉRATHOSTÈNE), des influences nordiques (sagas vikings, La Caraque, navire lourd) permettent d’affronter l’océan atlantique.
      • « découverte » des Caraïbes par Christophe COLOMB (1492) et du « Nouveau Monde », WALDESEEMÜLLER, LUD & RINGMANN, baptisé « Amérique » suivant Amerigo VESPUCCI (1507) 1er planisphère.
      • Un partage du monde entre l’Espagne et le Portugal : traité de Tordesillas (1494) et de Saragosse (1529).
      • Une mobilisation des savants en faveur de la conquête. Ex. Des justes causes de la Guerre de SEPÚLVEDA (1544)

2°) L’ouverture atlantique des Européens : la mise en place d’un nouveau système-monde centré sur l’Europe ?

      • L’empire colonial fournit des matières premières : argent et or d’Amérique, esclaves du Golfe de Guinée, or du Ghana…
      • Le système de l’encomienda (Propriété de type seigneurial des terres conquises) permet l’esclavage des Indiens puis celui des Africains.
      • Des institutions sont créées pour gérer l’expansion : Casa da India à Lisbonne (Portugal), Casa de Contratación à Séville (Espagne).
      • MAIS une partie de ces richesses est acheminée directement vers l’Asie (Or, argent) pour acheter des soieries et de la porcelaine de Chine, des épices d’Indonésie et d’Inde. Ex. 1565 la traversée Manille vers Acapulco possible.
      • ET, l’argent d’Amérique enrichit les États européens comme les Pays-Bas (textile) ou la France (Céréales) qui fournissent aux ibériques les produits de leur consommation.

TRANSITION : 

L’Europe au XVe siècle et jusqu’au XVIIe siècle se taille un empire immense, à l’instar de celui de CHARLES QUINT (15161556) sur lequel le « soleil ne se couche jamais ». Pourtant cette mainmise européenne sur le monde est à nuancer.

II. XVe siècle – XVIIe siècle, limites et résistances à l’ouverture atlantique des Européens : l’Europe, une province périphérique du monde ? 

1. Les limites de l’ouverture atlantique des Européens aux XVe et XVIIe siècle : entre géopolitique et hybridation.

1°) La découverte du monde ne signifie pas la conquête du monde : Afrique et Asie restent plus puissantes que l’Europe.

    • En Afrique (Elmina, 1481) et en Inde (Goa, 1510), les Portugais sont relégués sur les comptoirs des côtes et peinent à s’insérer dans le commerce local.
    • Esclaves achetés à Sao Tomé par les Portugais et revendus à Sao Jorge da Mina (Elmina) pour le compte des souverains africains.
    • En Extrême-Orient, les Portugais et les Espagnols sont expulsés : exemple de Tomé PIRES (1517) exécuté avec son ambassade.

2°) La culture européenne chrétienne ne se superpose pas immédiatement aux cultures amérindiennes antérieures.

    • Le syncrétisme religieux et culturel reste fort. Ex. Le Vaudou dans les Caraïbes.
    • Les cabinets de curiosité des princes de la Renaissance, les églises et les palais européens se nourrissent de l’esthétique amérindienne. Ex. Codex Mendoza (1541) commandé par le Vice-Roi Antonio de MENDOZA, un Espagnol, et réalisé par un scribe indigène Francisco GUALPUYOHUALCAL sur un mode métissé amérindien et ibérique.
    • Serge GRUZINSKI, La pensée métisse, 1999, Paris, Fayard.

2. Les résistances à l’ouverture atlantique aux XVe et XVIIe siècle : résistances et remises en questions. 

1°) Les résistances politiques à la colonisation européenne.

    • Le cas du Japon : fermeture du Japon shogunal des TOKUGAWA (1603, lois du Sakoku)) et persécutions des chrétiens (1635).
    • Les États indiens (Chefferies, confédérations) en Amérique du Nord résistent et expulsent les expéditions des conquistadores. Ex. Hernando DE SOTO (15391542) et CORONADO (1540-1542).
    • Les souverains africains s’emparent des comptoirs européens et les revendent à des concurrents. Ex. Fort Christianburg (Accra, GHANA) attaqué et pris par les guerriers Akwamu.
    • Anglais et Français contestent le monopole ibérique sur les découvertes. Ex. François Ier qui déclare « […] le soleil luit pour moi comme pour les autres. Je voudrais bien voir la clause du testament d’Adam qui m’exclut du partage du monde[…] » (1540).

2°) Les remises en questions idéologiques : naissance d’un nouveau rapport à l’autre ?

    • 1526, 1542 « Lois Nouvelles » de CHARLES QUINT interdisant l’esclavage des Indiens d’Amérique
    • 1537, bulle Sublimis Deus du Pape PAUL III, lettre Veritas Ipsa à l’archevêque de Tolède Juan Pardo DE TAVERA condamnent l’esclavage des Indiens.
    • Controverse de Valladolid (1550-1551) organisée entre LAS CASAS, évêque du Chipas, et SEPÚLVEDA, entraîne une nouvelle condamnation de l’esclavage des Indiens.
    • 1552 parution de la Très brève relation de la destruction des Indes de LAS CASAS

CONCLUSION : 

L’ouverture atlantique des Européens au XVe siècle et au XVIIe siècle, initialement motivée par la quête des richesses de l’Asie, les amène au contact des peuples amérindiens rapidement conquis et pour partie exterminés : ce contact modifie profondément le rapport de l’Europe au reste du monde. Dans un premier temps, l’Europe se pense au centre du Monde. Mais elle en vient aussi à voir le centre de gravité économique se déplacer vers l’Amérique tandis que les résistances autochtones lui font prendre conscience de ses faiblesses. Les oppositions humanistes à la colonisation renforcent ses interrogations sur le sens à donner à sa propre culture : le sentiment d’être Européen se développe au fur et à mesure que l’Europe prend conscience de sa position marginale sur la carte du monde.

© Souleymane ALI YÉRO, Erwan BERTHO & Ronan KOSSOU (2019)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

QUESTION PROBLÉMATISÉE_Correction

Articles complémentaires :

Des liens vers des cours des thèmes du programme :

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Colonisation, système colonial et indépendances”

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de “La Renaissance européenne (XVe siècle – XVIIe siècle)”

→ Pour accéder à l’index de la catégorie “Mondialisation, fonctionnement et territoires.”, cliquez ICI

Des liens vers des cours (Seconde, 2019) :

2de – HISTOIRE (7), L’expansion européenne en Asie (XVe – XVIe siècles) : ambitions et limites.

2de – HISTOIRE (8), L’expansion européenne dans le monde (XVe – XVIe siècles) : modalités & enjeux.

2de – HISTOIRE (8 bis), L’expansion européenne dans le monde (XVe – XVIe siècles) : résistances.

2nde –Histoire (9), Renaissance, humanisme et reformes. 

Des liens vers d’autres catégories :

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Devoirs & Corrections des exercices d’Histoire”

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Devoirs & Corrections des exercices de Géographie”

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Nouveaux programmes du lycée 2019”

Print Friendly, PDF & Email