Archives de catégorie : Anthologies

Cette catégorie propose deux types d’extraits: des extraits d’œuvres littéraires et des extraits d’essais. D’abord une série d’extraits d’œuvres littéraires majeures (Il s’agit ici essentiellement de romans et de poésies) traitant de problématiques communes à l’Europe et à l’Afrique. La plupart des auteurs retenus sont Africains (D’Afrique ou des diasporas) et l’accent a été mis sur les auteurs récents (Après 1991). On trouvera également dans cette catégorie – avant qu’elle ne soit étoffée et scindée – des extraits d’essais politiques, sans forcément de rapport avec les œuvres littéraires africaines présentées.

ANTHOLOGIE – 2008, Florent COUAO-ZOTTI , L’enfant aux pieds rouges. “L’enfant aux pieds rouges.”

 « Il fallait que nos pieds soient couverts de gerçures. »

 « […] Pobè.

La terre rouge. La poussière rouge. Le ciel rouge.

J’avais toujours l’impression que Pobè, depuis qu’il existe, avait été cerné par la couleur rouge comme ailleurs le ciel et la terre sont faits de gris ou de chocolat…  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2008, Florent COUAO-ZOTTI , L’enfant aux pieds rouges. “L’enfant aux pieds rouges.”

ANTHOLOGIE – 2012, Kerry JAMES, Lettre à la République, “Votre histoire est agressive.”

« Votre histoire est agressive. »

 « […] Lettre à la République, à tous ces racistes à la tolérance hypocrite

Qui ont bâti leur nation sur le sang

Maintenant s’érigent en donneurs de leçons

Pilleurs de richesses, tueurs d’africains, Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2012, Kerry JAMES, Lettre à la République, “Votre histoire est agressive.”

ANTHOLOGIE – 1668 – Jean de LA FONTAINE, Fables, “Rat de ville et Rat des champs.”

« Rat de ville et Rat des champs. »

 

« […]

Autrefois le Rat de ville
Invita le Rat des champs,
D’une façon fort civile,
A des reliefs d’ortolans. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1668 – Jean de LA FONTAINE, Fables, “Rat de ville et Rat des champs.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

« C’est le cœur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient. »

 « […] Cette fois il me semble que tu me voies. Tu me demandes d’une voix douce, baissant à terre la pelle que tu tenais encore levée : Pourquoi t’être absentée si longtemps ma fille ? Ne sais-tu pas que je t’ai cherchée partout le cœur serré d’angoisse ? Jamais je n’ai entendu ces inflexions dans ta voix.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

MANUEL DE LITTÉRATURE – La femme dans la littérature africaine et ses diasporas, “Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR

MANUEL DE LITTÉRATURE

La femme dans la littérature africaine et ses diasporas

“Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR

Biographie

Né à Joal, au Sénégal, le 9 octobre 1906, Léopold Sédar Senghor fait ses études à la mission catholique de Ngasobil, au collège Libermann et au cours d’enseignement secondaire de Dakar, puis, à Paris, au lycée Louis-le-Grand et à la Sorbonne. Il est reçu à l’agrégation de grammaire en 1935. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – La femme dans la littérature africaine et ses diasporas, “Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR