Archives par mot-clé : littérature

MANUEL DE LITTÉRATURE – Racines, origines, héritages

MANUEL DE LITTÉRATURE

Littérature et sociétés

Thème :Racine, origine, héritage

 

Biographie :

Mauritanien, originaire d’Atar dans le nord du pays, Mbarek Ould Beyrouk est né en 1957. Après des études de droit, il se lance dès 1985 dans la presse audiovisuelle d’abord, puis écrite. Fondateur, en 1988, du premier périodique indépendant de son pays, Il exerce toujours actuellement le métier de journaliste. Et le ciel a oublié de pleuvoir est son premier roman. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – Racines, origines, héritages

ANTHOLOGIE – 1956 (?)-1970, Abdoulaye MAMANI, “Poémérides-Eboniques”, “Non merci, à la manière de Cyrano.”

« Non merci, à la manière de Cyrano. »

« […] Et que faudrait-il faire

 

Pour plaire aux colonialistes exploiteurs

N’épargner aucune bassesse, comme un menteur Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1956 (?)-1970, Abdoulaye MAMANI, “Poémérides-Eboniques”, “Non merci, à la manière de Cyrano.”

MANUEL DE LITTERATURE – Afrique(s), Africain(s) : mythes représentations et légendes – Camara Laye “Le regard du roi”

MANUEL DE LITTÉRATURE

Afrique(s), Africain(s): mythes, représentations et légendes

Le regard du roi
(1954)
Camara laye

L’AUTEUR

Camara Laye est  né le 1er janvier 1928 à Kouroussa, un village de Haute-Guinée, et mort le 4 février 1980 à Dakar.

Après une scolarité à l’école française, Camara Laye part à Conakry, la capitale de la Guinée, poursuivre ses études. Diplôme de CAP mécanicien en poche, il tente de devenir ingénieur en France. Mais en vain, il n’essuie que des refus. Il traverse alors une période de doute et de désarroi. C’est à cette époque qu’il publie son premier roman, ‘L’Enfant noir’, Continuer la lecture de MANUEL DE LITTERATURE – Afrique(s), Africain(s) : mythes représentations et légendes – Camara Laye “Le regard du roi”

ANTHOLOGIE – 2010, Wilfried N’SONDE, Le silence des esprits, “Les tortures de l’absence.”

« Les tortures de l’absence. »

« […] Mes genoux blessés sur le béton après les violents coups de matraque dans le dos et sur la tête me rappelèrent à la réalité, un mal insoutenable. Quelques secondes plus tard, je mordais encore une fois la poussière, la lèvre fendue et le nez cassé. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2010, Wilfried N’SONDE, Le silence des esprits, “Les tortures de l’absence.”

ANTHOLOGIE – 1975, Édouard GLISSANT, Malemort, “Ce large frappé sans bavures qui plaquait le domino.”

« Ce large frappé sans bavures qui plaquait le domino. »

 « […] (1945) (1946)

 (Double-six ! A l’éclat du coup on reconnaissait la frappe de monsieur Lesprit. Il ne posait pas le domino, il le fracassait. Silacier s’accroupissait – monsieur Lesprit qui ne sait pas que je pousse la pièce mieux que lui – au bas de l’escalier intérieur du Cercle. Une rougeur planait sur le cimetière, derrière, et nimbait l’entour. Seul monsieur Lesprit avait ce large frappé sans bavures qui plaquait le domino sur le centre géométrique de la table Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1975, Édouard GLISSANT, Malemort, “Ce large frappé sans bavures qui plaquait le domino.”