ANTHOLOGIE DES GRANDS TEXTES POLITIQUES – Discours de Périclès aux premiers morts de la Guerre du Péloponnèse (-431).

Histoire – Géographie

Étude critique d’un document d’Histoire

 Sujet – La participation du citoyen aux institutions et à la vie politique de la démocratie athénienne au Ve siècle avant l’ère commune. 

Consigne : à l’aide de vos connaissances et des informations du document, vous montrerez dans quelles mesures on peut affirmer qu’il rend compte du fonctionnement et des valeurs de la démocratie athénienne.

 

Document. « Discours du stratège Périclès au début de la Guerre du Péloponnèse (-431). »

 Périclès, stratège athénien, prononce un discours en -431 lors de l’enterrement des premières morts athéniens de la « Guerre du Péloponnèse », une guerre qu’il a initiée contre la Cité de Sparte. 

 

« […] La Constitution qui nous régit n’a rien à envier à celle de nos voisins. Loin d’imiter les autres peuples, nous leur offrons plutôt un exemple.

Notre régime a pris le nom de démocratie parce que le pouvoir est entre les mains du plus grand nombre et non d’une minorité. Mais si, en ce qui concerne le règlement de nos différends particuliers, nous sommes tous égaux devant la loi, c’est en fonction du rang que chacun de nous occupe dans l’estime publique que nous choisissons les magistrats de la cité, les citoyens étant désignés selon leur mérite plutôt qu’à tour de rôle. D’un autre côté, quand un homme sans fortune peut rendre quelques services à l’État, l’obscurité de sa condition ne constitue pas pour lui un obstacle. Nous nous gouvernons dans un esprit de liberté et cette même liberté se retrouve dans nos rapports quotidiens, d’où la méfiance est absente. […] Mais, si nous sommes tolérants dans les relations privées, dans la vie publique, nous évitons très scrupuleusement d’enfreindre les règles établies. Nous obéissons aux magistrats qui se succèdent à la tête de la cité, comme nous obéissons aux lois, à celles surtout qui assurent la protection des victimes de l’injustice et à ces lois non écrites qui attirent sur ceux qui les transgressent le mépris général. […] »

THUCYDIDE (vers -460 à vers -395), stratège athénien, dans La Guerre contre les Péloponnésiens (Début du IVe siècle avant l’ère commune), (Livre II, paragraphe 37)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

2de_2017-2018_Histoire_Devoir_n°_2_Etude_d’_un_document_d’_Histoire

Articles complémentaires :

Cliquez ICI pour accéder à l’index de l’Anthologie des grands textes politiques.

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Méditerranée : l’empreinte antique et médiévale.”

Print Friendly, PDF & Email