ZOOM SUR … L’Afghanistan dans la “Guerre froide” (1947-1991) : le quiproquo géostratégique.

L’AFGHANISTAN DANS LA GUERRE FROIDE

1979-1992

 Assez logiquement comme il avait été prudemment laissé neutre lors de la période coloniale (1782-1960) l’Afghanistan fut laissé neutre pendant la Guerre Froide. Pays le plus pauvre en 1960 l’Afghanistan fut le théâtre d’une activité humanitaire de l’Organisation des Nations Unies (ONU) assez intense : l’ONU y envoya dix fois plus de coopérants pour un pays 20 fois moins peuplé que l’Inde.

Américains et Russes se partagèrent pacifiquement le pays en deux zones d’influences humanitaires : au Nord les Russes construisirent des routes, des barrages et des tunnels, permettant au pays d’être raccordé à ses voisins en toutes saisons, y compris l’hiver. Au Sud les Américains construisirent le même type d’infrastructures (Aéroport de Kandahar). Puis les Etats-Unis concentrèrent leurs efforts sur l’Iran et abandonnèrent l’Afghanistan aux Soviétiques.

Les Soviétiques développèrent une armée moderne, une administration centrale et un réseau d’écoles de villages. Ce programme de modernisation rencontra immédiatement l’hostilité des mollahs des villages et les troubles (Assassinats d’instituteurs) commencèrent (1966). Un parti traditionnaliste ultra religieux se forma sous l’égide de Gulbudin Hekmatyar Dans les villes les classes moyennes adhérèrent au programme de réforme et le Parti Démocratique du Peuple Afghan (PDPA) prit le pouvoir (1965), aboli la monarchie (1971). En 1978 le PDPA se scinda en deux tendances hostiles qui se firent une guerre larvée violente. En 1979 les troubles s’étendirent à tout le pays superposant la guerre civile Mollahs-PDPA à la guerre civile PDPA-PDPA : les familles des coopérants soviétiques furent assassinées (Hérat, 1979). L’URSS décide d’intervenir pour sauver ses coopérants et ramener le calme dans sa zone d’influence : le 26 décembre 1979 les parachutismes russes sautent sur Kaboul, exécutent les chefs extrémistes du PDPA et mettent un modéré au pouvoir. C’est le « Coup de Kaboul ».

Désormais le vieux réflexe afghan va jouer : désuni quand ils sont seuls les Afghans vont s’unir contre l’étranger, ennemi commun. La guerre d’Afghanistan commence.

Des volontaires arabes vont venir s’entraîner au Pakistan (base refuge des islamistes afghans) puis combattre en Afghanistan (mais les deux millions de réfugiés afghans au Pakistan ne seront pas mobilisés par leur mollahs). L’argent des émirats pétroliers du golfe arabo-persique (Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis et Koweït) sert à acheter des armes américaines. Les Etats-Unis vendent à bas prix une technologie militaire très évoluée. Les experts pakistanais formés aux Etats-Unis encadrent et instruisent les volontaires arabes.

Les services de sécurité pakistanais encadrent également une force spécifiquement afghane (et non arabe) de combattants tous pachtounes (Les Talibans) et tous islamisés à l’excès dans des séminaires sommaires (les medersas). Le Pakistan espère bien après le départ des Soviétiques peser dans la vie politique afghane avec cette force qui n’est donc pas encore utilisée…

En 1986 les Etats-Unis vendent aux Afghans les fameux missiles Stinger qui foudroient la flotte aérienne soviétique. Dès lors la guerre devient meurtrière. En 1988 l’Armée Rouge se replie en bon ordre. En 1989 le repli est terminé. Le gouvernement de Kaboul, grâce à la division des islamistes, parvient à rester au pouvoir. En 1992 il fait alliance avec les forces du commandant Massoud pour former un gouvernement de coalition. Tandis que les troupes pakistanaises et celles de Gulbudin Hekmatyar tirent des missiles sur Kaboul pour établir un gouvernement exclusivement pachtoune.

 

Chronologie récapitulative : 

 

1965                Programme de réformes du Parti Démocratique du Peuple Afghan (PDPA).

1966                Révoltes des campagnes. Formation d’un parti islamiste de Gubudin Hekmatyar.

1971                Abolition de la Royauté.

1978                Guerre civile au sein du PDPA.

1979                Coup de Kaboul.

1986                Les Etats-Unis vendent des Stingers aux insurgés afghans.

1988                Début du retrait soviétique.

1989                Fin du retrait soviétique. Début de la guerre civile afghane.

1992                Gouvernement de coalition Massoud-Gouvernement de Kaboul.

© Erwan BERTHO (2013, 2014, juin 2015)

→ Pour accéder à l’index de “ZOOM SUR…”, cliquez ICI.

→ À voir sur le même sujet:

Zoom sur … L’Afghanistan, le grand jeu

Zoom sur … L’Afghanistan, le cœur effondré de la géopolitique contemporaine.

ARTICLES CONNEXES :

→ Pour accéder à l’index de la catégorie “Guerre froide (1947-1991)”, cliquez ICI.

→ À voir au sujet de la Guerre froide:

Biographies – Les dirigeants américains depuis 1945

Biographies – Les dirigeants soviétiques depuis 1945

Cours – La Guerre froide (1947-1991) : conflit idéologique, conflit de puissance

Cours – Les Etats-Unis et le monde depuis 1945

Cours – La Chine et le monde depuis 1949

Chronologie – Les dirigeants américains (1945-2008)

Chronologie – Les dirigeants soviétiques (1945-1991)

Chronologie – Les crises majeures de la guerre froide

Schéma – Les institutions politiques américaines

Schéma – les institutions politiques soviétiques

Schéma – La Guerre de Corée (1950-1953)

Zoom sur… – Cuba, théâtre et crise de la Guerre froide

→ À voir sur des sujets voisins

Cours – Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de confits depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale

Print Friendly, PDF & Email