Archives par mot-clé : intégration

1ère – GÉOGRAPHIE (7), Intégration des espaces productifs à l’échelle européenne et mondiale. 

1ère – GÉOGRAPHIE (7), Intégration des espaces productifs à l’échelle européenne et mondiale. 

                La mondialisation libérale, en ouvrant les barrières douanières et en stimulant le transport des marchandises et des capitaux, a brutalement mis en concurrence les espaces productifs (Les espaces sur lesquels se réalise l’essentiel de la création de richesses). Les localisations de ces espaces productifs sont soumises à des violents changements de logiques. A travers l’exemple du pôle de compétitivité de Paris-Saclay (France) nous verrons comment en France se recomposent les espaces de productions de richesse. Continuer la lecture de 1ère – GÉOGRAPHIE (7), Intégration des espaces productifs à l’échelle européenne et mondiale. 

Tale- GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Tale– GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Dans le film les dieux sont tombés sur la tête (1980), le réalisateur sud-africain Jamie US raconte l’arrivée d’une bouteille de Coca-Cola, tombée du ciel et considérée comme un présent des dieux, dans une tribu du désert du Kalahari vierge de tout contact extérieur. La possibilité qu’il existe encore des communautés coupées du monde, très mince en réalité, fait fantasmer les explorateurs et les journalistes (voir les Sentinelles des îles Andaman dans l’océan Indien). Le portrait d’Isookanga, jeune pygmée qui découvre l’Internet et avec lui les perspectives d’enrichissement immédiat que promettent les mille variantes de la mondialisation, proposé par l’auteur congolais In Koli Jean Bofane dans Congo Inc., le testament de Bismarck (2014) est bien plus proche de la réalité. Aujourd’hui, l’ensemble des individus et des territoires sont concernés par la mondialisation. Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (4), Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles

Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles

La mondialisation accentue les fractures territoriales et les inégalités socio-spatiales à toutes les échelles (voir cours 4), génère des frustrations et des convoitises qui entraînent des conflits. Dans quelles mesures les flux générés par la mondialisation (investissements, flux de marchandises, mobilités….) et la création d’organisations supranationales, favorisent la coopération et l’émergence d’ensembles régionaux ? Nous vous proposons dans ce cours des développements centrés sur l’Amérique. Deux fiches de lecture vous permettront d’avoir des éléments sur l’Asie. Dans un prochain chapitre nous travaillerons sur l’Europe. Continuer la lecture de Tale – GÉOGRAPHIE (5), Coopérations, tensions et régulation à toutes les échelles

Tale- GÉOGRAPHIE (8), L’Union Européenne, un espace ouvert sur le monde ?

Tale– GÉOGRAPHIE (8), L’Union Européenne, un espace ouvert sur le monde ?

        L’Union Européenne (UE) est, par son poids économique comme par son niveau élevé de développement ou le dynamisme de son rayonnement culturel, l’essentiel du pôle européen de la « Triade » (Amérique du Nord, Europe de l’Ouest et Asie de l’Est). Des façades maritimes dotées d’arrières pays riches et très peuplés comme la Northern Range (du Havre à Hambourg) assurent à l’UE un rôle de premier plan dans la mondialisation. Cependant l’affirmation des puissances émergentes (Comme les BRICS) montre aussi les faiblesses d’une union à 27 États, parfois disparates. Nous verrons dans quelles mesures on peut affirmer que l’Union Européenne est encore un acteur et un pôle majeurs dans la mondialisation. Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (8), L’Union Européenne, un espace ouvert sur le monde ?

Tale- GÉOGRAPHIE (9), France : dynamiques différenciées des territoires transfrontaliers

Tale– GÉOGRAPHIE (9), France : dynamiques différenciées des territoires transfrontaliers

              Selon le géopoliticien français Michel FOUCHER, « les frontières sont des structures spatiales élémentaires de forme linéaire à fonction de discontinuité géopolitique et de marquage de repère sur les trois registres du réel, du symbolique et de l’imaginaire » (FOUCHER, 1988). Cette discontinuité peut signifier opposition idéologique, rivalité géopolitique, tension. La frontière se présente alors comme une ligne de front infranchissable séparant deux États en conflit (le rideau de fer pendant la Guerre Froide, la frontière entre Turquie et Arménie aujourd’hui). La discontinuité peut au contraire être synonyme de différentiel (monnaie, niveau de développement, normes et règlements) et susciter des échanges. Il faut plutôt considérer la frontière comme une interface. Des espaces transfrontaliers apparaissent quand les échanges transcendent la discontinuité politique. On parle de territoires transfrontaliers quand il existe un projet politique de construction et d’approfondissement des relations à travers les frontières. Nous examinerons les territoires transfrontaliers qui existent dans les zones de contact entre la France et ses voisins en Europe (Espagne, Italie, Suisse, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Andorre, Monaco) mais aussi outre-mer (Brésil, Surinam, Pays-Bas). Ces territoires en périphérie de la France sont-ils des marges ou des espaces dynamiques source de cohésion et d’intégration ? Continuer la lecture de Tale- GÉOGRAPHIE (9), France : dynamiques différenciées des territoires transfrontaliers