Archives par mot-clé : romans

ANTHOLOGIE – Maïssa BEY, Sous le jasmin la nuit., “Seul surgit le regard d’un autre.”

« Seul surgit le regard d’un autre. »

 « […] Elle a eu quinze ans… mais a-t-elle jamais été enfant ? De l’enfance a-t-elle eu la fraîcheur, la candeur, la spontanéité ? A-t-elle jamais connu les déraisons de l’adolescence, les espoirs secrets, les émois, les délicates rougeurs, les élans ?  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – Maïssa BEY, Sous le jasmin la nuit., “Seul surgit le regard d’un autre.”

ANTHOLOGIE – 02, Index des années de parution des oeuvres de l’Anthologie de littérature.

BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE LECTURE – Index, “Index par genre des oeuvres présentées.”

BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE LECTURE

Index des fiches de lectures

Index par genres d’œuvres et disciplines

Les œuvres sont classées par ordre alphabétique du titre sans l’article initial.

 Pour accéder à l’index des fiches de lectures classées par auteurs de la bibliothèque virtuelle, cliquez ici.

FICHES DE LECTURES

Romans

Art français de la guerre, (L’), d’Alexi JENNI, 2011, par BERTHO

Autre moitié du soleil, (L’), de Chimamanda NGOZI ADICHIE, 2006, par BERTHO Continuer la lecture de BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE LECTURE – Index, “Index par genre des oeuvres présentées.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

« C’est le cœur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient. »

 « […] Cette fois il me semble que tu me voies. Tu me demandes d’une voix douce, baissant à terre la pelle que tu tenais encore levée : Pourquoi t’être absentée si longtemps ma fille ? Ne sais-tu pas que je t’ai cherchée partout le cœur serré d’angoisse ? Jamais je n’ai entendu ces inflexions dans ta voix.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

ANTHOLOGIE – 2010, Wilfried N’SONDE, Le coeur des enfants léopards, “Laisse toi de temps en temps chavirer.”

« Laisse-toi de temps en temps chavirer. »

 « […] Égaré dans un tourbillon d’images désordonnées, des pensées floues me reviennent, elles défilent au galop. Ce sont, je suppose, des éclats de ma vie. J’y aperçois l’ancêtre se lever, il se tient maladroit. Autour de lui, une nuée d’esprits de bonté. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2010, Wilfried N’SONDE, Le coeur des enfants léopards, “Laisse toi de temps en temps chavirer.”