Archives par mot-clé : peau

ANTHOLOGIE – 2001, Fatou DIOME, La préférence nationale. “Une carte d’immatriculation raciale et ethnique.”

« Une carte d’immatriculation raciale et ethnique. »

 « […] Le visage de l’emploi

            L’égalité n’avait jamais aussi bien porté son nom, personne n’échappait à l’emballage : manteaux, gants, écharpes et bottes créent l’espace d’un hiver une race artificielle, celle des emmitouflés. Les gens n’étaient plus que boules de laine et couleurs industrielles. Les races étaient masquées. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2001, Fatou DIOME, La préférence nationale. “Une carte d’immatriculation raciale et ethnique.”

ANTHOLOGIE – 2008, Florent COUAO-ZOTTI , L’enfant aux pieds rouges. “L’enfant aux pieds rouges.”

 « Il fallait que nos pieds soient couverts de gerçures. »

 « […] Pobè.

La terre rouge. La poussière rouge. Le ciel rouge.

J’avais toujours l’impression que Pobè, depuis qu’il existe, avait été cerné par la couleur rouge comme ailleurs le ciel et la terre sont faits de gris ou de chocolat…  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2008, Florent COUAO-ZOTTI , L’enfant aux pieds rouges. “L’enfant aux pieds rouges.”

ANTHOLOGIE – 2010, Véronique TADJO, Loin de mon père. , “Être métisse, est-ce avoir la mauvaise ou la bonne couleur de peau?”

« Être métisse, est-ce avoir la mauvaise ou la bonne couleur de peau ? »

« […] Un week-end sur deux, Dr Kouadio amenait sa famille au village.
Dès que Nina et sa sœur sortaient se promener, une horde d’enfants courait derrière elles en chantant : “Bôfouè, bôfouè ! “, Même sans parler la langue de la région, elles savaient que les gamins les traitaient de “Blanches”. Du coup, elles évitaient de s’aventurer seules. Par la suite, elles apprirent que ce terme s’adressait également à tous ceux qui s’habillaient à l’européenne Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2010, Véronique TADJO, Loin de mon père. , “Être métisse, est-ce avoir la mauvaise ou la bonne couleur de peau?”