Archives par mot-clé : Miano

ANTHOLOGIE – 2008, Leonora MIANO Tels des astres éteints. “Les Kémites et Babylone.”

« Les Kémites et Babylone. »

« […] Ainsi, dès son plus jeune âge, Amandla avait appris qu’être kémite n’était comparable à rien d’autre, qu’il fallait dire kémite, pas noir, parce que d’autres peuples avaient la peau noire, sans être des Kémites, qui étaient un peuple unique, Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2008, Leonora MIANO Tels des astres éteints. “Les Kémites et Babylone.”

ANTHOLOGIE – 2009, Leonora MIANO Soul Food Equatoriale. “Soul Food.”

« Soul Food. »

« […] A l’origine, la soul food n’est pas de chez nous. Enfin, pas sous cette appellation.
Bien sûr, n’importe quelle personne attachée à la cuisine de sa grand-mère, à celle de son terroir aurait tout à fait raison de la considérer comme sa soul food, la nourriture qui touche et remplit son âme. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2009, Leonora MIANO Soul Food Equatoriale. “Soul Food.”

BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE LECTURE – Index, “Index par auteurs.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Leonora MIANO, “Contours du jour qui vient”, “De vaines suppliques au ciel.”

« De vaines suppliques au Ciel. »

 « […] La ville est restée le souvenir fuyant de ce qu’elle essayait d’être avant le conflit : un endroit où vivre et travailler. Les constructions détruites par les batailles, les émeutes et les pillages dus à la guerre se tiennent comme elles peuvent, éventrées, brûlées, adressant comme les hommes de vaines suppliques au Ciel.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Leonora MIANO, “Contours du jour qui vient”, “De vaines suppliques au ciel.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “Ce désespoir qui usurpait le nom de foi.”

« Ce désespoir qui usurpait le nom de foi. »

 « […] La nuit était chaude et les rues bondées. Après la guerre qui venait de tailler le pays en pièces, les habitants de Sombé recommençaient à vivre, mais pas comme avant. Ce n’était pas pour aller au restaurant qu’ils sortaient. Ils n’allaient pas voir un film, ni se trémousser au rythme des chansons branchées.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “Ce désespoir qui usurpait le nom de foi.”