Archives par mot-clé : Lumières

HISTORIOGRAPHIE – 1984 – Robert DARNTON – Le grand massacre des chats, “Les autres sont les autres.”

HISTORIOGRAPHIE

ÉPISTÉMOLOGIE DE L’HISTOIRE

Robert DARNTON, Le grand massacre des chats. Attitudes et croyances dans l’ancienne France, 1984, Paris

« Les autres sont les autres.”

« […] Introduction

                Cet ouvrage se propose d’explorer les manières de penser le monde dans la France du XVIIIe siècle. Il tente de faire apparaître non seulement ce que les individus pensent, mais comment ils pensent – la façon dont ils conçoivent le monde, l’interprètent, l’enrichissent de sens et d’émotions. Au lieu de suivre la voie toute tracée de l’histoire intellectuelle, cette enquête mène sur un terrain beaucoup moins exploré, connu en France sous le nom d’Histoire des mentalités.  Continuer la lecture de HISTORIOGRAPHIE – 1984 – Robert DARNTON – Le grand massacre des chats, “Les autres sont les autres.”

DEVOIRS & CORRECTIONS – 2de – HISTOIRE, « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles). Questionnaire

COURS À DISTANCE – CLASSE DE 2de (A, B & C)

2de – HISTOIRE, « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles).

QUESTIONNAIRE

Répondez sur le questionnaire ou dans votre cahier / classeur

  1. Quel phénomène au XVIe et XVIIe siècles entraîne la formation et le recrutement d’administrateurs savants ? 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Quel rôle joue les artisans dans le progrès des sciences et des techniques ? 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

  1. Quel savant britannique défend la conception expérimentale de la science ? 

Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – 2de – HISTOIRE, « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles). Questionnaire

DEVOIRS & CORRECTIONS – 2de – HISTOIRE, « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles). Correction du questionnaire

COURS À DISTANCE – CLASSE DE 2de (A, B & C)

2de – HISTOIRE, « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles).

QUESTIONNAIRE / Correction

Répondez sur le questionnaire ou dans votre cahier / classeur

  1. Quel phénomène au XVIe et XVIIe siècles entraîne la formation et le recrutement d’administrateurs savants ? 

… Le développement de l’État moderne au XVIe et au XVIIe siècle entraîne un besoin d’administrateurs savants : l’État étend son emprise sur les hommes et les territoires en planifiant, calculant rendements et recettes, traces des routes, élève des ponts… La manifestation de l’État se fait par sa maîtrise technique et scientifique. ……

  1. Quel rôle joue les artisans dans le progrès des sciences et des techniques ? 

… Les artisans façonnent les outils dont les scientifiques se servent pour pratiquer leurs expériences et prouver leurs hypothèses, voire infirmer les croyances anciennes nées des superstitions. ……

  1. Quel savant britannique défend la conception expérimentale de la science ? 

…Francis BACON défend, dans le Nouvel Organon des Sciences (1620), une conception expérimentale de la science appuyée sur de nouveaux instruments scientifiques. ……

  1. Quel est l’apport de Galilée dans le progrès des connaissances ? 

…… Galilée perfectionne la lunette astronomique : il peut ainsi observer des objets célestes mal connu (La Lune) et en découvrir d’autres alors invisibles (Les satellites de Jupiter). Dans le Messager des étoiles (1610) il peut même calculer l’altitude des montagnes lunaires. ………

  1. Quel est l’apport de Newton dans le progrès des connaissances ? 

…… Newton démontre en 1687 que la loi mathématique de gravitation explique le mouvement des corps sur la Terre ou des planètes dans le ciel, remettant en cause la séparation traditionnelle et religieuse entre Ciel et Terre :  c’est dans son œuvre majeure Principes mathématiques de la philosophie naturelle (1687) qu’il expose sa théorie. ……

  1. Citez un laboratoire qui fut un des pionniers dans l’expérimentation et les échanges entre savants. 

…Le laboratoire de Chimie de l’Université de Leyde (Provinces Unies, actuels Pays-Bas), inauguré en 1699, devient un lieu de rencontres et d’échanges entre savants européens. ………

  1. Citez un savant qui défend l’idée d’un monde fonctionnant comme une machine et nécessitant un « Grand horloger » ? 

……Robert BOYLE, l’auteur du Traité des causes finales (1688), défend l’idée que Dieu est le « Grand architecte » de l’univers : ce fondateur de la Royal Society fut aussi un mécène des expéditions missionnaires en Amérique. …

  1. Citez deux savants du XVIIIe siècle ayant proposé une nouvelle classification des connaissances. 

……BUFFON dans son Histoire naturelle (1749-1789), pour la biologie, et le couple formé de Antoine Lavoisier et Marie-Anne PAULZE son épouse, dans leur Traité de chimie (1789), proposent une nouvelle classification du savoir. ………

  1. Pourquoi la « Philosophie des Lumières » au XVIIIe siècle fait-elle le lien entre science et liberté ? 

…… La « Philosophie des Lumière » fait le lien entre science et liberté car, pour elle, la science libère les hommes de la superstition, de l’arbitraire et de la tradition : la raison critique appuyée sur l’expérimentation permettent de comprendre les lois de la nature et de transformer le monde pour favoriser le bonheur du plus grand nombre. …

  1. Comment se constitue la « République des Sciences » aux XVIIe et XVIIIe siècles ? 

… La « République des sciences » se constitue grâce aux échanges entre savants et à la communication régulière des découvertes : des périodiques comme le Journal des savants (1665) permettent ces échanges, des projets comme L’Encyclopédie (1751-1772) de DIDEROT et d’ALEMBERT permettent la vulgarisation des découvertes. ………

  1. Quelle œuvre majeure du XVIIIe siècle prétend rassembler le savoir universel à destination du plus grand nombre ? 

…… C’est L’Encyclopédie (1751-1772) qui prétend rassembler le savoir universel à destination du plus grand nombre : cette œuvre monumentale est pilotée par Denis DIDEROT et Jean d’ALEMBERT.  ……

  1. Pourquoi les femmes sont-elles exclues de cette « République des sciences » ? Est-ce systématique ? 

…… Les sciences et les techniques sont considérées comme relevant de la sphère publique : or les femmes, à la fin du XVIIIe siècle, sont cantonnées à la sphère privée, les sciences se ferment donc aux femmes. Certaines académies leur laissent cependant la porte ouverte : c’est le cas de l’Académie des Sciences de Bologne (Italie) qui accueille notamment Émilie du CHÂTELET, physicienne et femme de lettres, autrice des Institutions de Physique (1740-1742). ……

  1. Quel phénomène entraîne l’exclusion durable des femmes des domaines scientifiques dans lesquels elles étaient tolérées ? 

…… La professionnalisation des métiers de la botanique, de la médecine et de la pharmacie exclue progressivement les femmes de ces domaines qui leur étaient traditionnellement réservés. ……

  1. Quel lien est établi au XVIIIe siècle entre sciences et techniques, qui réhabilite les techniques ? 

… Les techniques sont de plus en plus perçues comme le moyen de fournir à la science les instruments de mesure de précision dont elle a besoin : le thermomètre de Fahrenheit (1752) en est un exemple. ……

  1. Citez deux inventions techniques du XVIIIe siècle qui témoignent de cet appétit d’objets techniques. 

…… Le télescope en astronomie, le chronomètre pour la Marine, le microscope pour la biologie, le thermomètre sont des inventions techniques du XVIIIe siècle qui témoignent de cet appétit d’objets techniques. ………

  1. Citez un ouvrage d’artisan qui révèle une véritable réflexion scientifique sur la technique. Citez une institution ayant encouragé les recherches techniques et revalorisé le statut des artisans. 

… C’est l’Art de faire et d’employer le vernis de Jean-Félix WATIN (1772) qui révèle les capacités d’une véritable réflexion scientifique des artisans sur leur métier et leur savoir-faire. ………

  1. Citez une institution qui concoure à la professionnalisation du métier d’ingénieur. 

…… L’École des Ponts et Chaussées (1747) concoure à la professionnalisation du métier d’ingénieur. ……

  1. Citez une invention ayant eu, au XVIIIe siècle, une application économique. 

…… La « Mule-Jenny » de Samuel CRAMPTON (1779), machine à filer et à tisser mécaniquement, est une invention du XVIIIe siècle ayant eu une rapide application économique. ……

  1. Comment l’agriculture profite-t-elle des progrès techniques et scientifiques du XVIIIe siècle ? 

…… L’amélioration des modes de transport, le perfectionnement des instruments de labour, celui des techniques de fauchage, le conditionnement des productions, la diffusion de nouvelles plantes et de nouvelles cultures (La pomme de terre en France), la multiplication des sociétés savantes, la diffusion des écrits novateurs des physiocrates et l’impact de leurs idées dans les couches dirigeantes sont des progrès techniques, scientifiques et politiques du XVIIIe siècle ayant profité à l’agriculture. ……

QUESTIONS DE RÉFLEXION : 

  1. Justifiez l’affirmation suivante : « L’invention de la machine à vapeur en Angleterre au XVIIIe siècle illustre les liens étroits entre sciences, techniques et économie, et annonce la nouvelle organisation du monde occidental du XIXe siècle. »

……… La mise au point d’une machine à vapeur fiable et aux applications industrielles et commerciales rapides illustre les liens étroits entre sciences, techniques et économie au XVIIIe siècle. Elle est d’abord le fruit d’une succession d’initiatives, celle de Thomas NEWCOMEN d’abord, de James WATT ensuite qui en comprend les applications économiques et en dépose le brevet (1769).

Thomas NEWCOMEN et Thomas SAVERY, associés avec John CALLEY et avec l’aide d’un manœuvre, Humphrey POTTER, développèrent une machine à vapeur (Haute de dix mètres) capable de vider les eaux d’infiltration dans les puits et les galeries de plus en profondes des mines de fer et d’étain du Devon en Angleterre. Leur machine fonctionnait sur le principe du vide et de la pression atmosphérique, notions découvertes au XVIIe siècle aussi bien par Robert BOYLE, Francis BACON en Angleterre que René DESCARTES ou Blaise PASCAL en France. Les liens étaient déjà étroits entre les connaissances de mécaniciens qu’étaient NEWCOMEN et CALLEY et les scientifiques les plus savants de leur temps.

Le parcours de l’Écossais James WATT est similaire : fabricant d’instruments de mathématiques, il perfectionne la machine de NEWCOMEN en les réparant. Il est aidé par un professeur de l’Université de Glasgow (Écosse), Joseph BLACK, spécialiste de la production d’énergie par la vapeur d’eau, et par deux capitalistes, l’un industriel engagé dans les mines, John ROEBUCK, l’autre homme d’affaire et investisseur, Matthew BOULTON. BOULTON et WATT déposent systématiquement des brevets sur leurs découvertes, parfois sur celles des autres dont ils s’approprient la paternité (l’élève de WATT, William MURDOCH se voit voler son invention des engrenages « soleil » transformant un mouvement circulaire en un mouvement vertical). Les sciences et les techniques viennent de quitter le monde bon enfant du plaisir de la recherche pour entrer dans le monde du capitalisme naissant. …..

Désormais, la machine à vapeur impose dans le paysage de l’Europe (La première machine de NEWCOMEN est installée en Europe continentale en 1725) l’idée que le progrès technique et scientifique permet de soulager le travail des hommes, de produire mieux et plus, et … de faire du profit. Tout le XIXe siècle repose sur l’idée que le progrès, le profit et le mieux être sont indissolublement liés.

© Souleymane ALI YÉRO, Erwan BERTHO & Ronan KOSSOU (2020)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft office Word :

2.3.3_06.04.2020._COURS_A_DISTANCE_2de_Semaine_du_06_avril_2020_questionnaire_Histoire_Lumières_Correction

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format PDF :

2.3.3_06.04.2020._COURS_A_DISTANCE_2de_Semaine_du_06_avril_2020_questionnaire_Histoire_Lumières_Correction

Articles complémentaires :

Cliquez ICI pour accéder aux questionnaire d’origine.

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Cours à distance”

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Devoirs  Corrections d’Histoire”

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Nouveaux programmes du lycée 2019”

Cliquez ICI pour accéder au programme d’Histoire (2019) de la classe de Seconde générale.

2de – HISTOIRE (16), « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles).

2de – HISTOIRE (16), « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles).

  1. Quel phénomène au XVIe et XVIIe siècles entraîne la formation et le recrutement d’administrateurs savants ? 

… Le développement de l’État moderne au XVIe et au XVIIe siècle entraîne un besoin d’administrateurs savants : l’État étend son emprise sur les hommes et les territoires en planifiant, calculant rendements et recettes, traces des routes, élève des ponts… La manifestation de l’État se fait par sa maîtrise technique et scientifique. …… Continuer la lecture de 2de – HISTOIRE (16), « Les « Lumières » et le développement des sciences (XVIIe – XVIIIe siècles).

2de – HISTOIRE (15), Les « Lumières » : un nouvel esprit politique et scientifique. 

2de – HISTOIRE (15), Les « Lumières » : un nouvel esprit politique et scientifique. 

                               Les « Lumières » caractérisent le mouvement philosophique, scientifique et technique de réforme de l’ordre social et politique en Europe au XVIIIe siècle (1715-1789). À une époque où le cloisonnement entre les disciplines n’est pas encore aussi figé qu’aujourd’hui, le terme de « philosophe » recouvre aussi bien des humanistes engagés dans la défense des découvertes scientifiques que des scientifiques amenés à réfléchir sur les pesanteurs spirituelles et politiques de leur temps. Émilie LE TONNELIER de BRETEUIL, marquise du Châtelet, incarne à la fois le rôle des scientifiques dans la critique politique que celui des femmes comme moteurs du changement dans une société gagnée progressivement par l’ordre bourgeois patriarcal et misogyne. Continuer la lecture de 2de – HISTOIRE (15), Les « Lumières » : un nouvel esprit politique et scientifique.