Archives par mot-clé : Littérature africaine

ANTHOLOGIE – 1961, Cheikh Hamidou KANE, L’aventure ambigüe. “Ce que je propose, c’est que nous acceptions de mourir en nos enfants.”

« Ce que je propose, c’est que nous acceptions de mourir en nos enfants. »

 « […] La place était déjà pleine de monde. Samba Diallo, en y arrivant, eut la surprise de voir que les femmes étaient en aussi grand nombre que les hommes. C’était bien la première fois qu’il voyait pareille chose.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1961, Cheikh Hamidou KANE, L’aventure ambigüe. “Ce que je propose, c’est que nous acceptions de mourir en nos enfants.”

ANTHOLOGIE – 2004, Sami TCHAK, “La fête des masques”, “Jeter sur la réalité environnante un regard hautain.”

« Jeter sur la réalité environnante un regard hautain. »

 « […] Tu m’écoutes, Antonio ?

Père et mère étaient issus de ce peuple que partout on enserre dans la handicapante tunique de victimes des mauvais gestionnaires des nations. Et longtemps, ils avaient poussé, végété dans la boue du peuple.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2004, Sami TCHAK, “La fête des masques”, “Jeter sur la réalité environnante un regard hautain.”

MANUEL DE LITTÉRATURE – Le départ : voyage(s), exil, migration(s). – Fabienne KANOR, “Faire l’aventure.”, 2014

Littérature et société

« Le départ: voyage(s), exil, migration(s) »

Extrait de Faire l’aventure, Fabienne KANOR

“[…] La dernière fois que j’ai mis les pieds à Las Palmas, c’était pour assister à un enterrement. On était une dizaine dans le cimetière. Des copains, un imam et les représentants d’une association qui défend les droits des migrants. Normalement, quand quelqu’un décède chez nous, on fait sa toilette pour le purifier et l’imam récite la Prière des Morts. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – Le départ : voyage(s), exil, migration(s). – Fabienne KANOR, “Faire l’aventure.”, 2014