Archives par mot-clé : indépendances

ANTHOLOGIE – 1980, Abdoulaye MAMANI, Sarraounia ou le drame de la reine magicienne. “Ce coeur de granit durci par l’épreuve et par l’orgueil.”

« Ce cœur de granit durci par l’épreuve et l’orgueil. »

 « […] Que resterait-il des gestes, des exploits et des faits s’il n’y avait le griot à la mémoire profonde et au verbe percutant pour les chanter et les perpétuer dans le temps ? Oui, que restera-t-il des actions des hommes quand les acteurs seront anéantis et leurs corps réduits en poussière ?  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1980, Abdoulaye MAMANI, Sarraounia ou le drame de la reine magicienne. “Ce coeur de granit durci par l’épreuve et par l’orgueil.”

ANTHOLOGIE – 1981, Boris Boubacar DIOP, Le temps de Tamango., “Préface” de Mongo BETI.

« L’objet obligé de notre contemplation. »

« […] Voici un roman dont la lecture ne laissera personne indifférent. On imagine déjà l’agacement de tous ceux qui refusent au créateur africain le droit à l’expérimentation esthétique, à la recherche audacieuse et surtout à la profondeur. Ceux-là crieront au pédantisme, à l’artifice et même à l’extravagance.

Le lecteur africain sera sans doute d’un avis très différent. Ayant refermé le livre, il cèdera aussitôt, quasi certainement, à la tentation de le rouvrir, première victoire de l’auteur.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1981, Boris Boubacar DIOP, Le temps de Tamango., “Préface” de Mongo BETI.

ZOOM SUR … Le Tiers-Monde, un projet géopolitique en construction.

COLONISATION, DÉCOLONISATION, AFFIRMATION DU TIERS – MONDE & ÉMERGENCE D’UN MONDE MULTIPOLAIRE

 I. LA COLONISATION ET SA FAILLITE MORALE.

             La colonisation est (avec le nationalisme et son corollaire la construction des Etats Nations d’Europe) le phénomène géopolitique majeur du XIXe siècle.  Continuer la lecture de ZOOM SUR … Le Tiers-Monde, un projet géopolitique en construction.

ANTHOLOGIE – 1981, Boris Boubacar DIOP, le temps de Tamango. “Ce sont mes otages et je suis le leur.”

« Ce sont mes otages et je suis le leur. »

 CHAPITRE I

 Le président ne prit même pas la peine de saluer ses Ministres. L’heure était grave. L’heure n’était pas aux salamalecs. Il dit : « L’heure est grave, Messieurs ! » C’était justement ce que pensaient ces Messieurs depuis une dizaine de jours. Ils avaient entrepris, avec une hardiesse inaccoutumée, de le faire comprendre au Président.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1981, Boris Boubacar DIOP, le temps de Tamango. “Ce sont mes otages et je suis le leur.”

ANTHOLOGIE – 1982, Emmanuel DONGALA, Jazz et vin de palme. “Portrait d’Augustine Amaya.”

« Portrait d’Augustine Amaya. »

 « […]

– Comme il est déjà midi, revenez cet après-midi à quatorze heures.

− Mais…

Il claqua la porte du guichet.

Amaya hésita alors sur ce qu’il fallait faire. Repartir jusqu’à Moungali prendrait trop de temps, et puis ce serait dépenser de l’argent inutilement ; il fallait donc attendre.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1982, Emmanuel DONGALA, Jazz et vin de palme. “Portrait d’Augustine Amaya.”