Archives par mot-clé : connaissance

DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction un exemple d’introduction

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

La connaissance, enjeu politique et géopolitique

                               Le début de l’année 2021 est marquée par la diffusion des premiers vaccins contre le SARS-COV 2 pour enrayer l’épidémie de COVID-19, commencée à Wuhan en République Populaire de Chine (RPC) en 2019. La Chine et la Russie ont produits leurs vaccins. La Grande-Bretagne (Cambridge / Astra Zeneca) et les États-Unis (BioNtech / Pfizzer) ont commencé la campagne de vaccination sur leur territoire et ont vu leurs vaccins autorisés en Europe. Cuba teste 4 vaccins. L’orgueil de l’Union Européenne (UE) est blessé : non seulement ses laboratoires n’ont produits aucun vaccin, mais des pays considérés avec une grande condescendance, comme la Chine et la Russie, ont déposé leurs vaccins auprès des autorités sanitaires de l’UE avec de bonnes chances de les voir acceptés. La France, dont la tradition scientifique moderne a produit aussi bien les découvreurs du radium (Les époux CURIE) que le concepteur du vaccin moderne lui-même (Louis PASTEUR), est distancée. La « vieille Europe » est marginalisée dans « l’économie de la connaissance » (MACHLUP, The Production and Distribution of Knowledge in the United States, 1962 & DRUCKER, The Age of Discontinuity. Guidelines to Our Changing Society, 1969). Et, partant, dans le jeu géopolitique contemporain. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction un exemple d’introduction

DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 1ère partie “La connaissance : enjeu politique”

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

*         *         *

                               La production et la diffusion de connaissances revêtent des enjeux politiques : le récent coup d’État en Birmanie, où l’Internet et les réseaux sociaux sont régulièrement suspendus, montre que la diffusion de la connaissance est un outil de contrôle social. Les programmes scolaires, et notamment ceux d’Histoire et de Philosophie, sont un enjeu majeur du politique dans la construction d’une identité nationale ou régionale. C’est pourtant loin d’être une nouveauté. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 1ère partie “La connaissance : enjeu politique”

DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 2ième partie “La connaissance : enjeu géopolitique”

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

*

                               La connaissance est aussi un enjeu géopolitique. Là encore, rien de neuf. Les civilisations de l’Antiquité et du Moyen Âge savaient ce qu’étaient l’espionnage, et la maîtrise technique assurait aussi une supériorité dans les domaines économiques et militaires que les États transformaient en rayonnement et en puissance. La rupture vient peut-être de la place prise par la production et la diffusion du savoir dans la fabrique de la puissance, ce qu’on appelle le Smart Power. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 2ième partie “La connaissance : enjeu géopolitique”

DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 3ième partie “La connaissance : propriété et sécurité”

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

*

Ce n’est pas la connaissance en elle-même qui fonde la puissance, mais sa propriété. Et c’est là la rupture majeure avec les siècles passés : le droit intellectuel s’est considérablement développé et la propriété intellectuelle fait l’objet d’une juridiction internationale chaotique tandis que la cyber-sécurité peine à garantir le secret industriel. La connaissance scientifique, transitoire par définition, n’est-elle pas une illusion de puissance ? Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la 3ième partie “La connaissance : propriété et sécurité”

DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la conclusion

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

*         *         *

                               En savoir plus que son voisin est indéniablement préférable au fait d’en savoir moins : mais la place prise par la connaissance dans la fabrique de la puissance dépasse ce constat de bon sens. La connaissance est dans le système économique et géopolitique contemporain un élément fondamental pour rayonner et créer de la richesse. Cet état de fait est peut-être passager, né du déséquilibre entre certaines régions du monde capables de monopoliser les savoirs stratégiques et d’autres dépendantes des brevets. Passée cette période de grande asymétrie, il est envisageable que la puissance redeviendra ce qu’elle a toujours été : la capacité à incarner un idéal et la volonté de l’internationaliser au besoin par la force du fait accompli ou de la guerre. Les échecs géopolitiques répétés des puissances militaires soviétiques (Afghanistan, 1987)) et américaines (Vietnam, 1975, Somalie, 1993), les déboires américains et européens dans la diplomatie internationale sont à cet égard révélateurs d’un retour dans l’ordre géopolitique mondial du XXIe siècle des vieilles logiques impériales- et presque coloniales – décomplexées du XIXe siècle. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la conclusion