Archives par mot-clé : Anthologie

ANTHOLOGIE – 2009, Marie N’DIAYE, Trois femmes puissantes. “Un relent de moisi.”

« Un relent de moisi. »

 I

Et celui qui l’accueillit ou qui parut comme fortuitement sur le seuil de sa grande maison de béton, dans une intensité de lumière soudain si forte que son corps vêtu de clair paraissait la produire et la répandre lui-même, cet homme qui se tenait là, petit, alourdi, diffusant un éclat blanc comme une ampoule au néon, cet homme surgit au seuil de sa maison démesurée n’avait plus rien, se dit aussitôt Norah, de sa superbe, Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2009, Marie N’DIAYE, Trois femmes puissantes. “Un relent de moisi.”

ANTHOLOGIE – 1993 – Jean RASPAIL, Sept cavaliers quitèrent la ville au crépuscule par la porte de l’Ouest qui n’était plus gardée, “Au-delà s’ouvrait un monde peu connu…”

« Au-delà s’ouvrait un monde peu connu fait de déserts et d’oasis lointaines… »

« […] Là s’était arrêtée autrefois la conquête. Au-delà s’ouvrait un monde peu connu fait de déserts et d’oasis lointaines, de lacs miroitants bordés de palmeraies, Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1993 – Jean RASPAIL, Sept cavaliers quitèrent la ville au crépuscule par la porte de l’Ouest qui n’était plus gardée, “Au-delà s’ouvrait un monde peu connu…”

ANTHOLOGIE – 2012 – Alain MABANCKOU – Le Sanglot de l’homme noir, “Il a plus de héros dans l’ombre que dans la lumière.”

« Il y a plus de héros dans l’ombre que dans la lumière. »

 « […] Mon cher petit, la pire des intolérances est celle qui vient des êtres qui te ressemblent, ceux qui ont la même couleur de peau que toi. Le fanatisme trouve son terrain d’expérience d’abord entre les hommes d’une même origine, avant de s’étendre peu à peu sur d’autres « traces » avec une virulence alimentée par l’esprit de vengeance. […]  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2012 – Alain MABANCKOU – Le Sanglot de l’homme noir, “Il a plus de héros dans l’ombre que dans la lumière.”

ANTHOLOGIE – 1993, Dany LAFERRIERE, Le goût des jeunes filles., “Chercher la vie.”

« Chercher la vie. »

 « […] Journal de Marie-Michèle

 7

 On descendait l’autre matin en ville, ma mère et moi, dans la Mercedes de mon père. […] Je me demande si la vie vaudrait la peine sans la constante ébullition de cette vraie foule en sueur, si différente de la foule parfumée des cocktails de ma mère.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1993, Dany LAFERRIERE, Le goût des jeunes filles., “Chercher la vie.”