Archives par mot-clé : Africains

ANTHOLOGIE – 1982, Emmanuel DONGALA, Jazz et vin de palme. “Il ne sait pas à quel moment “l’homme” surgira pour le frapper à son tour.”

« Il ne sait pas à quel moment « l’homme » surgira pour le frapper à son tour. »

 « […] NON, cette fois-ci il n’échappera pas ! Après quarante-huit heures, on avait enfin pu retrouver sa trace, reconstituer son itinéraire et repérer le village où il se cachait. […]

L’exploit était quasi impossible car le père fondateur de la nation, le guide éclairé, le rénovateur, le grand timonier, le président à vie, le maréchal chef suprême des forces armées et père bien-aimé du peuple, Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1982, Emmanuel DONGALA, Jazz et vin de palme. “Il ne sait pas à quel moment “l’homme” surgira pour le frapper à son tour.”

ANTHOLOGIE – 1957 – Georges BALANDIER – Afrique ambiguë, “Une sorte de contrat d’existence, inconscient et indéchirable.”

« Une sorte de contrat d’existence, inconscient et indéchirable. »

« […]                                                             AUTOPORTRAIT

            Avant mes vingt ans, c’était la cassure. Celle de la défaite, de l’humiliation ou du lâche soulagement. Ce n’était pas le plus bel âge de ma vie, mais, en un certain sens, son signe Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1957 – Georges BALANDIER – Afrique ambiguë, “Une sorte de contrat d’existence, inconscient et indéchirable.”

ANTHOLOGIE – 1998 – Emmanuel DONGALA, Les petits garçons naissent aussi des étoiles. “La démocratie a dégringolé sur nos têtes.”

« La démocratie a dégringolé sur nos têtes. »

 « […] XX

Après l’esclavage, le colonialisme, le néocolonialisme et le socialisme scientifique, la démocratie s’abattit sur nous un matin du mois d’août, en pleine saison sèche.

Je rigole quand j’entends aujourd’hui tous ces gens qui passent à la radio ou à la télé ou écrivent dans les journaux et qui donnent des explications fumeuses et contradictoires pour expliquer son arrivée.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1998 – Emmanuel DONGALA, Les petits garçons naissent aussi des étoiles. “La démocratie a dégringolé sur nos têtes.”

ANTHOLOGIE – 1759, VOLTAIRE, Candide ou l’optimisme. “Le nègre de Surinam.”

« C’est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. »

 « […] En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n’ayant plus que la moitié de son habit, c’est-à-dire d’un caleçon de toile bleue ; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1759, VOLTAIRE, Candide ou l’optimisme. “Le nègre de Surinam.”

ANTHOLOGIE – 1781, Jean de CONDORCET, Réflexions sur l’esclavage des nègres. “Epître dédicatoire aux nègres esclaves” – “Je vous ai toujours regardé comme mes frères.”

« Je vous ai toujours regardé comme mes frères. »

             « Mes amis,

             Quoique que je ne sois de la même couleur que vous, je vous ai toujours regardés comme mes frères. La nature vous a formés pour avoir le même esprit, la même raison, les mêmes vertus que les Blancs. Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 1781, Jean de CONDORCET, Réflexions sur l’esclavage des nègres. “Epître dédicatoire aux nègres esclaves” – “Je vous ai toujours regardé comme mes frères.”