Archives par mot-clé : 2006

ZOOM SUR… 1947-1948 La grève des cheminots du Dakar-Niger

Cet article reprend un article publié dans le cadre des formations du CNAM en 2006.

11 octobre 1947 – 19 mars1948

La grève des cheminots du Dakar – Niger. 

La révolte des bouts de bois de Dieu et le réveil des revendications indépendantistes en AOF. 

Intérêt du sujet. 

Commencée comme un simple conflit du travail, la grève des cheminots du Dakar – Niger se transforme vite en conflit politique dans le cadre des luttes africaines pour l’indépendance. Cette grève va avoir des répercussions majeures : elle consacre une fracture dans le paysage politique français aussi bien métropolitain qu’africain en marquant la naissance de l’opposition entre tenants de l’autonomie et tenant de l’indépendance pleine et entière pour les Colonies.  Continuer la lecture de ZOOM SUR… 1947-1948 La grève des cheminots du Dakar-Niger

ANTHOLOGIE – 02, Index des années de parution des oeuvres de l’Anthologie de littérature.

ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

« C’est le cœur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient. »

 « […] Cette fois il me semble que tu me voies. Tu me demandes d’une voix douce, baissant à terre la pelle que tu tenais encore levée : Pourquoi t’être absentée si longtemps ma fille ? Ne sais-tu pas que je t’ai cherchée partout le cœur serré d’angoisse ? Jamais je n’ai entendu ces inflexions dans ta voix.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “C’est le coeur ardent que j’étreins puissamment les contours du jour qui vient.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Leonora MIANO, “Contours du jour qui vient”, “De vaines suppliques au ciel.”

« De vaines suppliques au Ciel. »

 « […] La ville est restée le souvenir fuyant de ce qu’elle essayait d’être avant le conflit : un endroit où vivre et travailler. Les constructions détruites par les batailles, les émeutes et les pillages dus à la guerre se tiennent comme elles peuvent, éventrées, brûlées, adressant comme les hommes de vaines suppliques au Ciel.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Leonora MIANO, “Contours du jour qui vient”, “De vaines suppliques au ciel.”

ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “Ce désespoir qui usurpait le nom de foi.”

« Ce désespoir qui usurpait le nom de foi. »

 « […] La nuit était chaude et les rues bondées. Après la guerre qui venait de tailler le pays en pièces, les habitants de Sombé recommençaient à vivre, mais pas comme avant. Ce n’était pas pour aller au restaurant qu’ils sortaient. Ils n’allaient pas voir un film, ni se trémousser au rythme des chansons branchées.  Continuer la lecture de ANTHOLOGIE – 2006 – Léonora MIANO – Contours du jour qui vient, “Ce désespoir qui usurpait le nom de foi.”