2de – GÉOGRAPHIE (2), Une inégale adaptation des sociétés face aux risques

2de – GÉOGRAPHIE (2), Une inégale adaptation des sociétés face aux risques

La notion de risque, au cœur des réflexions des géographes qui s’intéressent aux relations entre les sociétés et leur environnement, désigne la probabilité qu’un danger porte atteinte à la vie ou au cadre d’existence d’individus. Elle dépend du niveau d’exposition des sociétés aux aléas d’origines naturelles ou anthropiques. Si toutes les sociétés sont affectées par des aléas, nous avons constaté une inégale exposition (1). Le Japon et Haïti sont deux Etats concernés par les risques. Entre 2009 et 2019 le Japon a connu 6 catastrophes majeures et enregistré environ 2000 victimes. Sur la même période, Haïti a connu 4 catastrophes et enregistré plus de 20 000 victimes. Ces données nous conduisent à examiner un autre aspect du problème des risques, celui de l’inégale adaptation des sociétés face aux risques.

*          *          *

            Face au risque, les sociétés ont développé différents types de réponses : des infrastructures et des aménagements de protection (digues, techniques de constructionparasismiques, paravalanches, reboisements…), des instruments de mesure permettant de surveiller les aléas (ondes sismiques, vents…), des dispositifs juridiques permettant de réduire l’exposition aux risques en contrôlant l’occupation des sols, des campagnes d’information et des plan de gestion de crise (plan ORSEC en France). Depuis plusieurs années, le concept de résilience s’impose dans les discours scientifiques et médiatiques. Les catastrophes sont des chocs brutaux qui ne sont pas facile à absorber (reconstruction, redémarrage des activités économiques, prévention des catastrophes futures). Les sociétés qui parviennent à tirer les leçons des catastrophes passées pour s’adapter durablement aux risques sont résilientes. Les Etats-Unis ont été très affectés par l’ouragan Katrina en 2005. Les efforts entrepris par les autorités ont payé : lors de l’ouragan Sandy en 2012, les pertes ont été limitées et la vie est rapidement revenue à la normale à New York et dans le New Jersey. Au début des années 1970, après un cyclone qui avait fait environ 300 000 victimes, le gouvernement du Bangladesh a lancé un programme de prévention (apprentissage des gestes de premiers secours, construction d’abris…).

*

            Il est difficile de mettre en œuvre des plans de prévention des risques efficaces dans des espaces densément peuplés et densément urbanisés. En 2017, le cyclone Harvey a frappé la région de Houston au Texas. La croissance urbaine très rapide mais aussi l’imperméabilisation des sols (constructions d’infrastructures à la place des marécages qui jouaient le rôle de collecteurs naturels des eaux de pluie) ont entraîné une brusque montée des eaux quelques heures après le début des précipitations. C’est un véritable défit dans les Etats qui font face à des problèmes de développement (qualité des infrastructures et des services) et qui connaissent des situations de mal gouvernance (corruption, faiblesse des dispositifs juridiques). En 2017, une coulée de boue a ravagé une partie de la ville colombienne de Mocoa. Les autorités municipales avaient laissé des paysans pauvres défricher les pentes surplombant la ville et s’installer dans des zones considérées comme à risque. Tous les ans, la crue du fleuve Niger cause des dégâts importants dans les zones inondables du quartier Haro Banda à Niamey. Les ménages précaires installés dans des espaces dans lesquels les activités polluantes et les pressions sur l’environnement sont nombreuses tentent de s’adapter aux risques mais restent vulnérables. Des agences onusiennes ont créé un indice permettant de mesurer le niveau de vulnérabilité des Etats (cf.Inform). Les Etats faillis (Syrie, Somalie, Yémen) et les Pays les Moins Avancés (PMA) sont les plus vulnérables (Haïti, Mali, Tchad…)

*          *          *

Mesurer le niveau de vulnérabilité d’une société ou apprécier ses capacités de résilience nous oblige à considérer des données géophysiques mais aussi démographiques, politiques et socioéconomiques.

© Souleymane ALI YÉRO, Erwan BERTHO &Ronan KOSSOU (2019)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

Seconde_Géographie_2_réponses_societes_risques

Articles complémentaires :

Les cours :

← Pour accéder au cours précédent “Les sociétés inégalement exposées aux risques.” cliquez ICI.

→ Pour accéder au cours suivant intitulé “Inégalités de répartition et d’accès à l’eau.”, cliquez ICI.

Les devoirs & corrections

→ Pour accéder à la correction de l’exercice “Du texte au croquis”, sur le sujet “Le Japon face aux risques”, cliquez ICI.

Les index & les programmes :

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Nouveaux programmes 2019”

→ Cliquez ICI pour accéder au programme de Géographie des classes de Seconde 2019.

Print Friendly, PDF & Email