ZOOM SUR… La guerre Iran-Irak (1980-1988), la Première Guerre mondiale orientale. (1/4) Les causes complexes de la guerre.

ZOOM SUR … HISTOIRE

LA GUERRE IRAN-IRAK (1980-1988) : LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE ORIENTALE (1/4)

La guerre Iran-Irak (1980-1988) commencée à l’instigation de Saddam Hussein fait un million de morts (Dont 500 000 civils) et abouti à la ruine de l’Irak, au renforcement du régime des ayatollahs en Iran et à une profonde recomposition géopolitique du Proche et du Moyen Orient.

Les causes de la guerre Iran-Irak : contentieux territorial, ambitions impériales et rivalités idéologiques

Le 22 septembre 1980, l’armée irakienne envahit le sud de l’Iran et menace de riches provinces pétrolières, elle ouvre un second front au Nord en fin d’année : quelles motivations entraînent l’Irak dans la guerre contre son géant voisin perse ? En apparence un contentieux territorial sur la région de l’estuaire commun du Tigre et de l’Euphrate, appelé le Chott el-Arab, une riche région pétrolière au Sud des deux pays, aux frontières mal fixées (1937, 1975 Accords d’Alger).

Les causes sont également politiques : le renversement du Shah par le peuple iranien (1979) et le coup d’État des ayatollahs (1980) réveillent en Irak l’opposition chiite, soutenue par Téhéran. Frapper l’Iran est donc pour Saddam Hussein un moyen de régler la question chiite en Irak : ces derniers sont majoritaires mais écartés du pouvoir au profit du parti Baas dominé par les sunnites de la ville de Tikrīt.

Les causes sont également géopolitiques : le départ des Britanniques (1971) des émirats du Golfe entraîne un vide que l’Iran et l’Irak prétendent combler. L’Iran du Shah avait soutenu la rébellion kurde en Irak, l’Irak avait soutenu les oppositions à l’Iran notamment en Oman (Guerre 1971-1976). Les Accords d’Alger (1975) avaient pourtant apaisés les relations entre les deux puissances régionales.

Les causes sont aussi idéologiques. L’opposition entre l’Irak et l’Iran est depuis la révolution islamique à Téhéran  idéologique : entre le projet chiite révolutionnaire et le panarabisme socialiste incarné par le Baas, il y a une lutte pour la suprématie au Proche et au Moyen Orient. Le régime de la République Islamique d’Iran appelle les chiite d’Irak à se soulever contre les Baasistes de Bagdad.

© Erwan BERTHO (2018)

 

CHRONOLOGIE INDICATIVE : LES AMBIGUÏTÉS DES RELATIONS IRAN-IRAK

1937 Fixation de la frontière Iran – Irak
1958 Chute de la monarchie en Irak, prise du pouvoir par le Ba’ath (Parti Baas)
1968 Second coup d’État du parti Ba’ath
1971 Départ des Britanniques du Golfe : l’Iran entend jouer un rôle dominant dans la région
1975 Accords d’Alger sur les frontières
1979 Chute de la monarchie en Iran, le Shah est chassé par une révolution populaire
1980 Coup d’État islamiste en Iran, les ayatollahs chiites prennent le pouvoir
1980-1988 Guerre Iran-Irak
1988 Cessez-le-feu sous patronage de l’ONU
1989 Fin des pourparlers Iran-Irak, aucun accord diplomatique trouvé
1990 Invasion du Koweït par l’Irak, embargo sur l’Irak, L’Irak reconnaît les accords d’Alger
 1991 Début de la guerre du Golfe entre l’Irak et la communauté internationale. Défaite de l’Irak.
1992-1993 Massacres anti-chiites dans le Sud de l’Irak par les troupes de SADDAM Hussein.

→ Cliquez ICI pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

ZOOM SUR La Guerre Iran-Irak 1980-1988 Partie I Les causes de la guerre

Les autres articles de la série :

→ La Guerre Iran-Irak (1980-1988) 2 la régionalisation du conflit

La Guerre Iran-Irak (1980-1988)3 Les modalités de la guerre

Articles complémentaires :

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Zoom sur…”

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Puissances et conflits au XXe siècle.”

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Guerre froide (1947-1991).”

Cliquez ICI pour accéder au cours “Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale (1918).”

Cliquez ICI pour accéder au programme d’Histoire des classes de Terminales.