CINÉMATHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE VISIONNAGE – Martin SCORSESE, “Le Loup de Wall Street, Etats-Unis, 2013”

CINÉMATHÈQUE VIRTUELLE – FICHES DE VISIONNAGE

Martin SCORSESE, Le Loup de Wall Street, États-Unis, 2013

” N’est-ce pas plus moral d’escroquer les riches ? ”

FICHE TECHNIQUE

SCORSESE (Martin), Le Loup de Wall Street, Etats unis 2013, comédie dramatique de 179 mn, avec Léonardo DI CAPRIO, Jonah HILL et Margot ROBBIE, Golden Globe du meilleur film musical ou de comédie (2014), produit par les sociétés de production Appian Way, EMJAG Productions, Sikélia Productions et Red Granite Pictures, distribué par Paramount Pictures et Metropolitain FilmExport et inspiré de la vie de Jordan BELFORT.

LE RÉALISATEUR

Le Loup de Wall Street est celui des films réalisés par Martin SCORSESE qui a eu le plus de succès sur le plan commercial mais les récompenses sont peu nombreuses par rapport aux nominations.

SYNOPSIS

Le Loup de Wall Street est un film inspiré de la vie du richissime courtier en bourse Jordan BELFORT, il raconte l’ascension de celui-ci. À 25ans il devient courtier dans une société nommé L.F Rothschild à Wall Street. Il aura été initié et formé par Mark Hanna. Mais alors que Jordan obtiendra sa licence de courtier en 1984, l’entreprise s’effondrera à la suite du krach financier. Il intègrera alors une petite société de courtage qui ne vend que des actions qui ne valent rien, il trouve ainsi un moyen de se faire de l’argent sur le dos de petits épargnants. Par la suite, il finit par monter sa propre entreprise « Stratton Oakmont » (ou l’argent coulera à flot) avec son voisin Donnie Azoff et quelques amis de jeunesse peu recommandables. En créant cette entreprise, Jordan commence une longue descente aux enfers, en effet ce sera le début de sa débauche: drogue et prostituées rythmeront désormais son quotidien. Ainsi Stratton Oakmont se fera vite remarquer par le FBI, et pour cause,  Jordan et Donnie gagnent leur argent de manière illégale en faisant usage de la méthode du « Pump and Dump » consistant à répandre des informations financières erronées pour manipuler les cours de bourse ou éviter la faillite d’une entreprise cotée. Ce qui est clairement une arnaque envers le client.

ANALYSE

C’est un film très long mais très intéressant. Il est connecté à l’actualité et il parle d’un rêve que beaucoup d’entre nous avons (devenir riche) tout en traitant certaines conséquences de l’attrait pour le pouvoir et l’argent. Beaucoup d’éléments sont réels, relatés dans la presse et confirmés par des témoins ou des enquêtes. Il en va ainsi de la majeure partie de l’histoire et de sa trame. Toutefois, le film lui même nous donne un très sérieux indice pour le prendre avec grande méfiance. Il nous raconte un évènement (Un accident de voiture) vu par le personnage principal puis le même évènement par la police locale. Cet évènement est relaté dans le livre et le film comme une indication très forte que l’auteur lui-même a conscience de ne pas pouvoir faire totalement confiance à sa mémoire, d’autant plus qu’il consomme de nombreuses drogues (exemple de quand il conduisait sous drogue). Il y a une évolution très forte du personnage entre le début du film, son apogée et la fin. Entre son premier travail ou il prenait l’argent des riches et son deuxième travail où son épouse lui demande si cela ne lui pose pas de problème de prendre de l’argent aux pauvres. Alors sa stratégie devient la création de Stratton Oakmont. Crédibilité, efficacité, il vise les publics plus aisés. Dans le film, il a une sorte d’illumination quand il réchappe de la tempête dans laquelle son yacht coule en pleine mer. Or, ce naufrage a lieu pour des raisons purement vénales : récupérer l’argent caché en Suisse avant qu’il ne soit trop tard. C’est donc en perdant une grosse somme d’argent mais aussi en ayant failli perdre la vie qu’il réalise qu’il veut changer de métier et se mettre au service d’une bonne cause. Ce qu’il finira par faire après la prison en organisant des séminaires autour du monde. Son premier « mentor » le lui dit dés le début du film : la finance, c’est du vent. Il n’y a rien tant  qu’il n’y a pas vente. Et leur but, c’est de faire en sorte que le client qui revend rachète aussi tôt. Le film n’est pas très clair sur certaines raisons. On peut supposer qu’il y a une question de commission sur chaque opération de vente et d’achat. Mais, là aussi, il y a quelque chose de mystérieux. On soupçonne que, déjà dans cette grande société, il y a quelque chose de pas net. Même un krach ne devrait pas provoquer de faillite car les opérations devraient se financer sur les commissions qui sont touchées. Je me suis donc demandé si, dans le même style que le scandale Madoff, il n’y avait pas un système pyramidal ou autre qui faisait que tant que la Bourse montait tout le monde gagnait et si elle baissait, c’était le désastre. Ce film est un grand film de grand spectacle. Il pose plus de questions qu’il n’en a l’air. Il pose en tout cas celle de savoir jusqu’où on est prêt à aller pour de l’argent. On a bien aimé mais c’est un film très « viril »  et très cru. Une chose est sûre, il nous donne envie den savoir plus sur Jordan Belfort.C’était un être d’exception avec du charisme et de l’intelligence d’autant plus qu’il était d’origine modeste, ce qui peut donner un petit côté « american dream » au film. Bien sur, on ne souhaite pas vivre tout ce qu’il a vécu mais cette richesse fait rêver.

© Maram CHITOU & Sherif MANSOUR (2018)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word :

SCORSESE Le Loup de Wall Street 2013

Articles complémentaires :

Les articles liés :

→ Pour accéder au texte de la leçon “Les chemins de la puissance (1/2) : les États-Unis et le monde depuis 1945.”, cliquez ICI.

→ Pour accéder au texte de la leçon “Les échelles de gouvernement (1/3) : une gouvernance économique mondiale depuis 1944.”, cliquez ICI.

Les index de la Cinémathèque virtuelle : 

→ Pour accéder à l’index classé par réalisateurs de la Cinémathèque virtuelle, cliquez ICI.

→ Pour accéder à l’index classé par titres des films de la Cinémathèque virtuelle, cliquez ICI.

→ Pour accéder à l’index classé par années de sortie des films de la Cinémathèque virtuelle, cliquez ICI.

→ Pour accéder à l’index classé par cycle de la Cinémathèque virtuelle, cliquez ICI.