Collège – Cycle 4 – Classe de troisième – Géographie, “La France dans l’Union Européenne (UE).”

3e – GÉOGRAPHIE – (12) La France dans l’Union Européenne (UE).

LA FRANCE EST UN DES ÉTATS LES PLUS PEUPLÉS ET LES PLUS RICHES DE L’UE. ELLE CONTRIBUE SIGNIFICATIVEMENT AU BUDGET DE L’UE ET LUI APPORTE SON INFLUENCE MONDIALE. NOMBRE DE FRANÇAIS SONT POURTANT EUROSCEPTIQUES ET LA FRANCE FAIT SOUVENT FIGURE DE « MAUVAIS ÉLÈVE » DE L’EUROPE.   

La France est paradoxalement un des moteurs de la construction d’une Europe politique et l’un des pays les plus eurosceptiques : comment mesurer le poids de la France dans l’UE ?

La France, avec ses 66 millions d’habitants et ses 2 500 milliards d’€ de Produit Intérieur Brut (PIB), est un des principaux pays d’Europe. L’un des plus peuplée (Derrière l’Allemagne et ses 80 millions d’habitants) sa masse démographique lui confère un poids au sein des institutions européennes, et notamment au sein du Parlement européen dont elle accueille le siège (Strasbourg en Alsace). Sa situation géographique en Finisterre de la péninsule euro-asiatique en fait un carrefour des principaux flux régionaux (de l’Europe méditerranéenne à l’Europe rhénane) et continentaux, voire intercontinentaux (de l’Afrique vers l’Europe). Ses grandes vallées fluviales (Rhône, de la Méditerranée vers les Vosges et le Jura, Rhin, des Alpes vers la Mer du Nord) permettent une connexion entre les façades maritimes Sud et Nord de l’UE. La France, depuis la « Déclaration Schuman » (9 mai 1950) est un des moteurs de la construction de l’Europe politique : un des pays fondateurs de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA, 1951), puis de la Communauté Économique Européenne (CEE, 1957), pays originaire de l’Acte unique (1986) puis de l’Union Européenne (UE) elle a participé à l’élaboration du Traité de Lisbonne (2007) sous l’impulsion du président Nicolas SARKOZY qui relance la dynamique fédéraliste européenne.

Elle fait pourtant des pays européens traditionnellement considérés comme les « mauvais élèves » de l’Europe. Sa situation budgétaire est mauvaise : le déficit public y est systématiquement supérieur aux 3% du PIB requis par les « critères de convergence » du Traité de Maastricht (1992), la dette publique dépasse les 100% du PIB. Le chômage est élevé (10% de la Population Active, PA), deux fois plus qu’en Allemagne par exemple, avec une croissance faible (+0,5% du PIB/an, soit deux fois moins qu’en Allemagne). Les derniers échecs européens (Notamment l’échec du « Traité constitutionnel européen » de 2005) sont largement imputables à la France. Déjà le général DE GAULLE avait freiné les tentatives de construction d’une Europe fédérale (195-1969), pratiquant même la « politique de la chaise vide » en interdisant aux fonctionnaires français de participer aux sommets européens. Les engagements de la France en Afrique, notamment financiers avec le Franc CFA et militaires avec l’opération « Barkhane », font craindre aux autres États européens qu’elle n’engage l’UE dans des aventures monétaires ou militaires incontrôlables. Pas assez européenne et solidaire pour ses partenaires nordiques, mais trop nationaliste et désinvolte pour ses partenaires germaniques, trop fédéraliste pour les eurosceptiques, trop souverainiste pour les européanistes, trop inflexible pour les Pays en Procédure de Dette Excessive (Portugal, Grèce…), la France tente cahin-caha d’incarner une synthèse des contradictions européennes comme des siennes propres.

La France est à la fois l’un des moteurs de la construction européenne et de son rayonnement mondial et l’un des pays où l’euroscepticisme sous toutes ses formes (institutionnelles ou non) s’y est manifesté le plus tôt.

LIEUX & ESPACES SYMBOLIQUES

Kourou (Communauté d’Outre-mer de Guyane, France) Site de lancement des fusées Arianespace.

CHIFFRES REPÈRES

2 500 milliards d’€ de PIB pour la France – 66 millions d’habitants – 6e économie mondiale – 1 des 6 pays fondateurs de la Communauté Économique Européenne (CEE) en 1957 à Rome.

NOTIONS CLÉS

Euroscepticisme Sentiment antieuropéen fondé sur l’idée que le bilan de la construction européenne est globalement négatif pour les populations – Souverainisme Mouvement politique qui rejette la mise en place d’institutions supranationales qui auraient un pouvoir supérieur à celui des États – Critères de convergence  Critères économiques établis par le Traité de Maastricht et qui doivent permettent la convergence des économies européennes vers un même standard : inflation faible, dette publique et déficit public maîtrisés à des niveaux déterminés à l’avance.

© Erwan BERTHO (2017)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word:

GEOGRAPHIE_12_La_France_dans_l’_UE

Cliquez ICI pour accéder au programme de Géographie de la classe de troisième:

Cliquez ICI pour accéder au programme d’Histoire de la classe de troisième.

Print Friendly, PDF & Email