Fiches de révision – Philosophie – La conscience et l’inconscient, par Massaouda LESTENAU

  1. La conscience

 

Définition

L’usage ancien du mot concerne l’intériorité morale, comme par exemple chez Rabelais, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». C’est Descartes qui donne au mot conscience le sens de connaissance, de ce qui se passe en soi et hors de soi. Concernant la conscience psychologique, on distingue alors la conscience immédiate, qui nous met en relation avec le monde (je vois un objet), et la conscience réfléchie, qui consiste à prendre conscience de soi-même en train de percevoir. On considère ainsi que la conscience est le propre de l’homme, par opposition aux animaux ou aux plantes qui en sont dépourvus.

 

Problématique

Le problème est de savoir si la conscience définit entièrement l’homme (Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?) ou s’il n’y a pas d’autres caractéristiques pour définir son identité. Qu’en est-il, par exemple, de notre propre corps ou de certaines de nos actions qui ne sont pas réfléchies, de nos pensées qui nous échappent ? Enfin, qu’en est-il de notre rapport aux choses et aux êtres qui constituent le monde dans lequel je suis (La conscience est-elle fidèle à la réalité ?) ?

  1. L’inconscient

 

Définition

Il faut distinguer l’inconscient de l’adjectif employé au sens moral, à propos d’un comportement par exemple, et qui signifie irresponsable, insouciant. Il faut aussi le distinguer des états d’inconscience comme l’évanouissement ou le coma.

L’inconscient est défini par Freud comme ce qui échappe entièrement à la conscience. C’est une réalité vécue qui refuse de se dévoiler à la suite d’une histoire individuelle (un désir refoulé, une scène traumatisante, par exemple). Mais cette réalité, parfois évidente n’est qu’une hypothèse pour expliquer tout ce qui nous échappe (habitudes, rêves, automatismes, etc.), c’est une hypothèse pour rendre compte du psychisme humain et construire une théorie, un système de concepts propres à la psychanalyse.

Peut-on se connaître soi-même si quelque chose en nous-mêmes nous échappe ? Pour Freud, l’homme n’est « même plus maître dans sa propre maison ». Est-ce un argument contre la maîtrise de soi et un obstacle à la liberté humaine ?

Massaouda LESTENAU (janvier 2017)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft Office Word:

fiche_de_revision_philo_la_conscience__l_inconscient_massaouda_lestenau-docx

Cliquez ICI pour accéder à l’index des fiches de révisions.