BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – EXTRAITS D’ŒUVRES – Saskia SASSEN, Expulsions. Brutalité et complexité dans l’économie globale. (2014)

BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE – EXTRAITS D’ŒUVRES

MONDIALISATION EN FONCTIONNEMENT

Saskia SASSEN, Expulsions. Brutalité et complexité dans l’économie globale, Harvard, 2014

« La complexité a trop souvent tendance à générer une brutalité primaire. »

EXTRAIT

« […Introduction

LE TRI SAUVAGE

                L’économie politique globale nous confronte à un problème formidable : l’émergence d’une nouvelle logique d’expulsion. On a assisté au cours des deux dernières décennies à une augmentation très nette du nombre de personnes, d’entreprises et de localités chassées du centre de l’ordre économique et social de notre époque. Ce basculement dans l’expulsion radicale a été rendu possible par des décisions élémentaires dans quelques cas, mais aussi par certaines de nos réalisations économiques et techniques les plus avancées dans d’autres. La notion d’expulsion nous entraîne au-delà de l’idée assez familière d’une inégalité croissante comme moyen de saisir les pathologies du capitalisme global d’aujourd’hui. De surcroît, cette notion souligne le fait que des formes de connaissances et d’intelligence que nous respectons et nous admirons sont souvent à l’origine de longues chaînes de transactions qui peuvent aboutir à de pures et simples expulsions.

                J’insiste sur les modes complexes de l’expulsion parce qu’ils peuvent servir de fenêtres sur la dynamique essentielle de notre époque. De plus, j’ai choisi des cas extrêmes parce qu’ils rendent visible ce qui pourrai rester autrement vague et déroutant. En Occident, l’exemple courant, à la fois complexe et extrême, est l’expulsion des travailleurs à faible revenu et des chômeurs des systèmes étatiques de protection sociale et de santé, ainsi que des assurances et des allocations de chômage payées par les entreprises. Au-delà des négociations et de la mise en place de la nouvelle législation nécessaire à l’exécution de ces expulsions, il y a le fait patent et radical suivant : entre ceux qui ont accès à ces droits et ceux qui s’en voient refuser l’accès, l’écart s’est accentué et pourrait très bien être irréversible dans les circonstances actuelles. L’autre exemple est celui du progrès des techniques de forage de pointe, comme la fracturation hydraulique notamment, qui ont le pouvoir de transformer des environnements naturels en terres stériles dépourvues de nappe phréatique, ce qui constitue une expulsion des éléments vitaux de la biosphère. Prises ensemble, les diverses expulsions que j’examine dans ce livre pourraient fort bien avoir un impact plus important sur le façonnement de notre monde que la croissance économique de l’Inde, de la Chine et de quelques autres pays. En effet, et c’est un aspect essentiel de mon argumentation, des expulsions de ce genre peuvent coexister avec la croissance économique mesurée selon nos critères classiques.

                Ces expulsions sont en cours. Les instruments qui permettent d’y procéder vont des politiques élémentaires jusqu’aux institutions complexes, en passant par les systèmes et les techniques qui requièrent une connaissance spécialisée et des schémas organisationnels sophistiqués. Nous en avons un bon exemple avec la complexité croissante des instruments financiers, produite par la créativité de chercheurs brillants et l’application de modèles mathématiques avancés. Toutefois, lorsque ces instruments ont été employés pour mettre en place des prêts hypothécaires à haut risque, leur complexité a conduit, quelques années plus tard, à expulser des millions de personnes de leurs logements aux États-Unis, en Hongrie, en Lettonie et ailleurs. Nous trouvons un autre exemple de complexité avec les outils légaux et comptables dans les contrats qui permettent à un État souverain d’acquérir de vastes étendues de terres dans un État souverain étranger pour en faire une sorte d’extension de son propre territoire – par exemple, pour augmenter les cultures alimentaires afin de nourrir sa classe moyenne – , provoquant l’expulsion des villages et des économies rurales sur ce territoire. Un dernier exemple est fourni par le brillant génie civil qui nous permet d’extraire en toute sécurité ce que nous voulons des profondeurs de la planète tout en défigurant sa surface, en passant. Nos économies politiques avancées ont créé un monde où la complexité a trop souvent tendance à générer une brutalité primaire. […] »

SASSEN (Saskia), Expulsions. Brutalité et complexité dans l’économie globale, 2014, Harvard, 2016 en traduction de l’Anglais (États-Unis) par Pierre GUGLIELMINA pour les éditions Gallimard, collection « Nrf-essais », 371 pages, ISBN 978-2-07-014570-6. Pages 11, 12 et 13

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index des auteurs de la Bibliothèque virtuelle.

→ Cliquez ICI pour accéder à l’index des genres d’oeuvres de la Bibliothèque virtuelle.

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “mondialisation: fonctionnement et territoires.”

Print Friendly, PDF & Email