COMMÉMORATIONS DE L’ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918 – Témoignages littéraires

COMMÉMORATIONS DE L’ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918

Centenaire de la “Grande guerre”

1914-2014

À l’occasion des commémorations de l’armistice du 11 novembre 1918 et dans le cadre du centenaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale, l’équipe du site vous propose deux illustrations littéraires des combats. Le 1er texte est un extrait de Force Bonté, témoignage d’un tirailleur sénégalais, peut-être en partie réécrit par l’équipe éditoriale de l’époque (1926), le second est un extrait des carnets de guerre d’Ernst Jûnger, écrivain-combattant allemand des deux guerres mondiales.

TEXTE 1. « Les tirailleurs au combat. »

« […] L’artillerie allemande est comme avertie de notre préparation. Elle nous lance ses obus. […] Alors l’officier a commandé « Baïonnette au canon, en avant… ». Mon fusil à la main droit, je me lance devant mes tirailleurs, terrible lion aux dents de fer…

La première ligne allemande décharge ses cartouchières sur nous. […] Les fusées s’en donnent dans la petite forêt où des mourants appellent les dieux, les mères […] tous absents. La terre saute, les arbres tombent et les cris des hommes, mêlés aux voix des canons, des mitrailleuses, des fusils, des échos et d’un indéfinissable grouillement de choses, créent dans ce bois le spectacle le plus infernal. La charge continue, moins dense. La moitié est blessée et dans le reste, j’en vois qui meurent. Un de mes soldats est tombé à ma droite, le sang coule de sa tête collée à la terre. […] Nous voilà sur le parapet de la tranchée allemande. Nous ne sommes plus que trois tirailleurs. […] »

Bakary Diallo, Force-Bonté., 1926,

(Références complètes : Paris, réédité en 1985 aux Nouvelles Éditions Africaines, avec le concours de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique.)

Texte présenté par ALI YÉRO Souleymane, Professeur d’Histoire-Géographie au lycée La Fontaine de Niamey (NIGER), réseau AEFE.

TEXTE 2. « Une étrange conversation : journée du 12 décembre 1915. »

« […] Lorsque j’ai quitté l’abri ce matin, un étonnant spectacle s’est offert dehors à mes yeux. Nos hommes avaient grimpé sur les parapets et parlaient avec les Anglais par-dessus les barbelés. […] Un jeune officier apparut en face, reconnaissable à son élégante casquette. Nous avons discuté en anglais, puis en français, tandis qu’autour de nous nos hommes prêtaient l’oreille. Je lui criai qu’un de nos hommes avait été tué par les siens. Il répondit que ce n’étaient pas ceux de sa compagnie. Nous nous sommes encore raconté plein de choses de manière amicale, c’était une étrange conversation. Nous avons exprimé le désir d’échanger un souvenir, avant de nous dire qu’il aurait été indécent de donner le mauvais exemple à nos hommes. […]

Nous nous sommes dit adieu en nous promettant d’aller, après la guerre, lui à Unter den Linden, et moi, en échange, à Londres. Une solennelle déclaration de guerre s’ensuivit. Il commanda à ses hommes de rentrer leur tête à l’abri et je fis de même. Un «Guten Abend» de sa part et un «Au revoir» de la mienne, et ce fut de nouveau la guerre, bien que mes hommes aient prétendu que cela leur plaisait beaucoup mieux avant. Deux minutes plus tard, et après avertissement préalable adressé aux Englishmen, je déchargeai mon fusil dans leur direction. […] »

Ernst JÜNGER, Carnets de guerre. 1914-1918, réédition en 2014

(Références complètes: Paris, Carnets de guerre 1914-1918, par Ernst Jünger, traduit de l’allemand par Julien Hervier, Christian Bourgois Editeur, 576 pages, réédité en 2014.)

Texte présenté par ALI YÉRO Souleymane, Professeur d’Histoire-Géographie au lycée La Fontaine de Niamey (NIGER), réseau AEFE.

→ À voir sur le même sujet :

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Mémoires & Histoire” dans documents de cours / Histoire.

Anthologie – Alain Vircondelet et le souvenir de l’Algérie “Les eaux amères deviennent douces”

Anthologie – Jean-Pierre Milcam “Leurs cendres confondues dans le limon généreux.”

Anthologie – Mohammed  Kassimi El Hassani ” À la claire indépendance.”

Anthologie – Maïssa Bey, “Le bon élève.”

Cours – L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie

Corrections – L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie (1)

Corrections – L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie (2)

Corrections – L’accession à l’indépendance de l’Algérie

Quizz-test – L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie

Sujets du bac 2015 – Pondichéry 2015

Sujets du Bac 2015 – Polynésie 2015

Sujets corrigés 2015 – Pondichéry 2015 L’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie