Tale – GÉOGRAPHIE (1), Mers et océans, des vecteurs essentiels de la mondialisation.

Tale – GÉOGRAPHIE (1), Mers et océans, des vecteurs essentiels de la mondialisation.  

La mondialisation, l’émergence du Monde comme espace cohérent, est un processus géo-historique millénaire qui s’accélère depuis le second XXe siècle. Rendue possible par l’intégration croissante des économies, elle s’explique par l’extension planétaire du capitalisme libéral, extension qui s’est accélérée depuis la fin des empires coloniaux (1950-1970) et la fin de la « Guerre froide » (1947-1991). Pourquoi peut-on dire que les mers et les océans sont des vecteurs essentiels de la mondialisation ?

*             *             *

Les espaces maritimes (370 millions de km²) constituent l’essentiel de l’espace planétaire (71% de la « planète bleue » dont 35% pour le seul Océan Pacifique). La révolution des transports maritimes (Conteneurisation, années 1950) explique en partie l’accroissement des échanges : de formes standard, empilables et facilement manipulables par des grues automatisées qui libèrent le travail de chargement et de déchargement des exigences des syndicats de dockers, les conteneurs permettent une accélération des échanges maritimes.Parce que le transport maritime est le moins cher, il est le plus utilisé. Ils concentrent 80% des échanges commerciaux de biens manufacturés et des matières premières. 90% des matières premières agricoles et énergétiques passent par la voie maritime.

*

Les distances sont très importantes entre les zones de production et d’assemblage, majoritairement situées en Asie du Sud (textiles) et du Sud – Est (Électronique), et les zones de consommation comme les façades pacifique et atlantique de l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest. Les routes maritimes majeures relient donc les pôles de la Triade et les villes mondiales par les routes les plus courtes. Le canal de Suez voit passer 15 000 porte-conteneurs géants de gabarit Post-Panamax (Plus de 12 000 Équivalent Vingt Pieds, EVP) par an, les détroits de Singapour et Malacca (Entre 8 et 20 km de large seulement), en voient passer 30 000, pour 100 000 passages de navires de tous types. La géographie des routes maritimes dessine la géographie de la mondialisation. Les principales façades maritimes mondiales, accueillant des concentrations industrielles majeures (« Foxconn city » en Chine du Sud), des gateway maritimes comme Singapour (32 millions d’EVP chaque année), Shanghai (33 millions) ou Rotterdam (12 millions), des rails de circulation maritime intense (la Northern Range en Mer du Nord et Manche, le rail d’Ouessant au large de la Bretagne en France qui voit passer 60 000 navires par an) sont interconnectées par des routes maritimes qui structurent l’organisation de l’espace mondial.Les fonds marins sont aussi quadrillés des câbles téléphoniques (Fibre optique) qui relient les pôles d’impulsion de la mondialisation en permettant les transferts des données de l’Internet et les tubes de transports des hydrocarbures (Mer Baltique).

*

Les compagnies maritimes majeures sont issues de la Triade : sur les 5 premiers opérateurs de transport maritime, trois sont en Europe de l’Ouest (Maersk-APM à Copenhague au Danemark, MSC à Genève en Suisse et CMA-CGM à Marseille en France) et deux sont en Asie (APL à Singapour et Evergreen à Taipei, Taïwan). Deux pays réalisent les trois quarts de la construction navale (La République Populaire de Chine, RPC, et la Corée du Sud). Mais les navires sont rarement immatriculés dans les pays de la Triade : pour éviter des normes (fiscales, comptables, de sécurité ou salariales) trop contraignantes, les compagnies maritimes du Nord immatriculent leurs navires dans des pays du Sud, véritables paradis fiscaux. Ainsi le Liberia en Afrique, les îles des Antilles, Panama en Amérique centrales, l’Arménie, Malte ou Gibraltar en Europe, la Mongolie en Asie offrent des « pavillons de complaisance ».

*          *          *

La série ZeroZeroZero nous propose de suivre la livraison d’une cargaison de cinq tonnes de cocaïne. La ‘Ndrangheta (mafia implantée en Calabre au sud de l’Italie) et un cartel mexicain s’associent à un armateur basé à la Nouvelles Orléans (Golfe du Mexique, Etats-Unis). Les mers et les océans (océan Atlantique, mer Méditerranée) sont des vecteurs essentiels dans ce commerce qui fait apparaître la face sombre de la mondialisation.

Sources :

LOUCHET A., 2015, Atlas des mers et des océans, éditions autrement (disponible au CDI).

Sur le transport maritime consultez les travaux d’Antoine FRÉMONT.

ZeroZeroZero, série créée par Stefano SOLLIMA, Leonardo FASOLI et Mauricio KATZ diffusée en 2020. Le scénario est basé sur un roman de Roberto SAVIANO publié en 2014.

© Souleymane ALI YÉRO, Erwan BERTHO &Ronan KOSSOU (2020)

→ Cliquez ci-dessous pour télécharger le document principal au format Microsoft office Word :

Terminale_Géographie_1_Mers et océans_mondialisation

Articles complémentaires :

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Nouveaux programmes 2019 du Baccalauréat 2021”

Cliquez ICI pour accéder au programme de Géographie de la classe de Terminale générale (Programmes 2019 pour le Baccalauréat 2021)

Cliquez ICI pour accéder à l’index de la catégorie “Mondialisation : fonctionnement et territoires”

Print Friendly, PDF & Email