DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la conclusion

DEVOIRS & CORRECTIONS

HGGSP

“La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction

*         *         *

                               En savoir plus que son voisin est indéniablement préférable au fait d’en savoir moins : mais la place prise par la connaissance dans la fabrique de la puissance dépasse ce constat de bon sens. La connaissance est dans le système économique et géopolitique contemporain un élément fondamental pour rayonner et créer de la richesse. Cet état de fait est peut-être passager, né du déséquilibre entre certaines régions du monde capables de monopoliser les savoirs stratégiques et d’autres dépendantes des brevets. Passée cette période de grande asymétrie, il est envisageable que la puissance redeviendra ce qu’elle a toujours été : la capacité à incarner un idéal et la volonté de l’internationaliser au besoin par la force du fait accompli ou de la guerre. Les échecs géopolitiques répétés des puissances militaires soviétiques (Afghanistan, 1987)) et américaines (Vietnam, 1975, Somalie, 1993), les déboires américains et européens dans la diplomatie internationale sont à cet égard révélateurs d’un retour dans l’ordre géopolitique mondial du XXIe siècle des vieilles logiques impériales- et presque coloniales – décomplexées du XIXe siècle. Continuer la lecture de DEVOIRS & CORRECTIONS – HGGSP, “La connaissance, enjeux politiques et géopolitiques” / Correction de la conclusion