Archives de catégorie : Manuel de littérature

Le manuel de littérature est un accompagnement critique des œuvres présentées dans l’Anthologie. Il est réalisé par des élèves du Secondaire dans le cadre de l’enseignement d’exploration Littérature & Sociétés

MANUEL DE LITTÉRATURE – Thème de travail “L’Enfance” – Ferdinand OYONO, “Une vie de boy.” (1956)

ANTHOLOGIE

MANUEL DE LITTÉRATURE

L’ENFANCE

Ferdinand OYONO, Une vie de boy, 1956, Paris, France

« Je vais courir ma chance, bien qu’elle soit très mince. »

 FICHE TECHNIQUE

OYONO (Ferdinand), Une vie de boy, 1956, René Julliard éditeur, 1970 ré édition, presse Pocket n° 791, 185 pages, ISBN 2-266-00469-7.

 L’AUTEUR

Ferdinand Léopold Oyono, né le 14 septembre 1929à Ngoulemakong, près de Ebowola  (Cameroun), mort le10 juin 2010 à Yaoundé, est un diplomate et homme politique camerounais ainsi que l’auteur de trois romans publiés à la fin des années cinquante.

Né en 1929 à Ngoulemakong, dans l’actuel département de la Mvila (Région du Sud), Ferdinand Léopold Oyono poursuit au lycée de Provins, en France, des études commencées au lycée de Yaoundé. Il réussit ensuite des études supérieures de droit à la Sorbonne avant d’entrer à l’École nationale d’administration  (ENA) de Paris en section diplomatique. Il décède le 10 juin 2010 à Yaoundé au Cameroun.

Il débuta en 1959 une carrière de haut fonctionnaire avant de devenir ambassadeur du Cameroun dans divers postes (auprès des Nations unies à New York, en Algérie, en Libye, en Grande-Bretagne et en Scandinavie). À partir de 1987 il participe à de nombreux gouvernements de son pays et assure la charge de différents ministères comme les Affaires étrangères ou la Culture.

LE LIVRE

Une vie de boy est centré sur l’histoire de Toundi, un jeune Africain élevé par un Père blanc. Comme son maître, il prend l’hab itude de tenir un journal dans lequel il note tout ce qui se passe dans le milieu des colons dans lequel il devient « boy » après la mort du Père Blanc. Toundi est confié au père Vandermeyer un homme colérique et violent, chez lui il est victime de brimades. Vandermeyer se débarrasse de Toundi en le confie au commandant de la colonie. Il découvre le monde des Européens, qui trompent comme ils peuvent leurs ennuis et il rapporte les jugements, conversations et actes des uns et des autres.

Une vie de boy raconte avant tout les souvenirs d’un jeune garçon qui voit s’envoler ses illusions sur les Blancs.

OYONO (Ferdinand), Une vie de boy, 1956, René Julliard éditeur, 1970 ré édition, presse pocket n° 791, 185 pages, ISBN 2-266-00469-7.

 « […] Je m’appelle Toundi Ondoua . Je suis le fils De Toundi et de Zama. Depuis que le Père m’a baptisé il m a donné le nom de Joseph. Je suis Maka par ma mère et Ndjem par mon père. Ma race fut celle des mangeurs d’hommes. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – Thème de travail “L’Enfance” – Ferdinand OYONO, “Une vie de boy.” (1956)

MANUEL DE LITTÉRATURE – La femme dans la littérature africaine et ses diasporas, “Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR

MANUEL DE LITTÉRATURE

La femme dans la littérature africaine et ses diasporas

“Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR

Biographie

Né à Joal, au Sénégal, le 9 octobre 1906, Léopold Sédar Senghor fait ses études à la mission catholique de Ngasobil, au collège Libermann et au cours d’enseignement secondaire de Dakar, puis, à Paris, au lycée Louis-le-Grand et à la Sorbonne. Il est reçu à l’agrégation de grammaire en 1935. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – La femme dans la littérature africaine et ses diasporas, “Femme noire” de Léopold Sédar SENGHOR

MANUEL DE LITTÉRATURE – Racines, origines, héritages

MANUEL DE LITTÉRATURE

Littérature et sociétés

Thème :Racine, origine, héritage

 

Biographie :

Mauritanien, originaire d’Atar dans le nord du pays, Mbarek Ould Beyrouk est né en 1957. Après des études de droit, il se lance dès 1985 dans la presse audiovisuelle d’abord, puis écrite. Fondateur, en 1988, du premier périodique indépendant de son pays, Il exerce toujours actuellement le métier de journaliste. Et le ciel a oublié de pleuvoir est son premier roman. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – Racines, origines, héritages

MANUEL DE LITTÉRATURE – Le départ : voyage(s), exil, migration(s). – Fabienne KANOR, “Faire l’aventure.”, 2014

Littérature et société

« Le départ: voyage(s), exil, migration(s) »

Extrait de Faire l’aventure, Fabienne KANOR

“[…] La dernière fois que j’ai mis les pieds à Las Palmas, c’était pour assister à un enterrement. On était une dizaine dans le cimetière. Des copains, un imam et les représentants d’une association qui défend les droits des migrants. Normalement, quand quelqu’un décède chez nous, on fait sa toilette pour le purifier et l’imam récite la Prière des Morts. Continuer la lecture de MANUEL DE LITTÉRATURE – Le départ : voyage(s), exil, migration(s). – Fabienne KANOR, “Faire l’aventure.”, 2014

Manuel de littérature – Qu’es-ce-qu’un roman africain? – Loin de mon Père, Véronique Tadjo

 vt  ab

Véronique TADJO Véronique Tadjo, née le 21 juillet 1955 à Paris, mais élevée à Abidjan, est une écrivaine ivoirienne, auteur de poèmes, de romans et d’ouvrages pour la jeunesse qu’elle illustre elle-même. Après avoir séjourné longtemps au Kenya et en Angleterre, elle vit aujourd’hui (2011) en Afrique du Sud où elle dirige depuis 2007 le Département de Français de l’Université du Witwatersrand à Johannesburg1. Elle est lauréate du Grand prix littéraire d’Afrique noire en 2005.

1024px-The_Wits_University_Great_Hall

Grand hall du campus Est de l’université du Witwatersrand où ont lieu les cérémonies de remise des diplômes.

Crédits des illustrations

Portrait de Véronique Tadjo, http://veroniquetadjo.com/?page_id=37

Œuvres

• 1984 : Latérite

• 1991 : Le Royaume aveugle

• 1992 : À vol d’oiseau

• 1995 : À mi-chemin (Poèmes)

• 2001 : L’Ombre d’Imana : Voyages jusqu’au bout du Rwanda

• 2005 : Reine Pokou, concerto pour un sacrifice

• 2006 : Champ de bataille et d’amour

• 2007 : Ayanda La petite fille qui ne voulait pas grandir

• 2010 : Loin de mon père

Nous nous sommes penchées sur une des œuvres de cet écrivain qui est : Loin de mon père

Résumé de l’œuvre

Une jeune métisse rentre en Côte d’Ivoire où son père vient de mourir. Alors qu’elle prend en main l’organisation des obsèques, une inconnue vient lui réclamer l’héritage de son fils révélant ainsi la vie secrète de ce père tant aimé. Nina revient dans son pays, la Côte d’Ivoire, pour y enterrer son père et organiser ses funérailles. Face à la famille, aux parents, aux amis, aux voisins, Nina est seule. Le pays qu’elle a quitté depuis si longtemps lui échappe, les règles et les usages lui restent obscurs, et il s’agit pourtant de trouver le ton juste, l’attitude convenable face aux comportements des uns et des autres, aux mesquineries, aux convoitises. Pour des raisons protocolaires, les funérailles sont plusieurs fois ajournées mais, dans ce pays où gronde la guerre civile, dans cette ville d’Abidjan en proie au chaos, Nina tente d’accepter, d’assumer son impuissance et de retrouver une appartenance à jamais perdue. Malgré sa posture tout à la fois proche et étrangère, elle investit avec dignité la place qui sera désormais la sienne en cette maison paternelle. Quel est le pouvoir des femmes au sein de la famille, jusqu’où peut aller l’ambiguïté de leur comportement face à la polygamie, l’héritage familial ou les choix de toute une vie ? D’une voix toujours plus déterminée, Véronique Tadjo questionne l’Afrique d’aujourd’hui, entre rituels et dérives politiques, destin individuel et portrait d’une culture ancestrale

Questions

1. Quelles sont les causes du retour de Nina au pays ?

2. Citer les problèmes qu’elle a rencontrés une fois au pays ?

3. Pouvez-vous répondre à la question de Véronique Tadjo ?

Illustration

index

La première de couverture du livre : Loin de mon père

Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_du_Witwatersrand#/media/File:The_Wits_University_Great_Hall.jpg

• http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/loin-de-mon-pere

• http://www.actes-sud.fr/catalogue/e-book/loin-de-mon-pere-epub

© Synthèse et appareil critique Nadia-Mélissa ATTY , & YARI Zeinab (mars 2016)